Le temps d’une toune…

Comme mon train de vie me l’oblige, je passe énormément de temps dans ma voiture. Mes disques épuisés (oui, je m’achète encore des CD en 2015, je trouve ça le fun moi d’aller aux disquaires, j’ai le droit.), j’allume alors la fameuse radio et ça tombe sur « J’irai jusqu’où tu m’aimes » du petit dernier des Bazinet. Banal, vous allez me dire. Sauf que, dans mon cerveau rien, n’est banal et tout nécessite un questionnement.

Même sur des chansons pop de gens qui ont participé à La Voix. Bon jugez-moi. On a aussi ce droit-là parfois, d’aimer ce que tout le monde aime, sans devoir s’expliquer aux gens du Plateau qui sont toujours trop bien pour ça. Alors, je m’arrête sur ces fameuses paroles accrocheuses. « J’irai jusqu’où tu m’aimes »… Et là, je me dis combien ça correspond tellement à l’ère actuelle. C’est magnifique aux oreilles, c’est tape-à-l’œil comme la dernière publication d’une Kardashian, mais lorsqu’on s’y arrête vraiment, quelque chose cloche.

Oui, parce qu’avec moi, rien n’est aussi simple ! Il y a toujours quelque chose entre les lignes. Personnellement, je modifierais ce fameux « hit » par « J’irai jusqu’où Je* m’aime ». Non pas pour nous individualiser davantage, parce que ce serait encore plus dramatique pour les romantiques en mon genre, mais plutôt pour la raison qu’on oublie de se nourrir d’amour-propre, le vrai et là, je ne parle pas d’égo, mais de quelque chose qui fait peur aux gens superficiels. Je parle de quelque chose de plus profond, plus kitch… se nourrir l’âme !

J’ai le malheur de vous annoncer qu’il ne se retrouve pas dans les réseaux sociaux, ni dans un certain nombre de « J’aime » et non plus dans un nombre inquiétant de conquêtes. Ça se trouve à l’intérieur de soi. Quand on le découvre, c’est tout simplement magique ! Par contre, on est tous humain et je ne m’exclue pas du tout du nombre des victimes touchées indirectement par ce fléau qui nous influence de près ou de loin dans nos choix et modes de vie. La recherche inconsciente de l’acception des autres et de notre partage de bonheur ! Encore faut-il d’abord le faire pour soi. Si on part de là, on ne fait heureusement pas partie des victimes !

Je me demande aussi, si on recommençait à zéro, qu’est-ce qu’on pourrait faire de différent ? Mais encore là, il faudrait connaître le sens à ce train qui passe à toute vitesse dans ce monde de surexposition ! Au fait, ça me fait aussi penser à ceux qui désirent éperdument être connu et dont je n’ai jamais vraiment saisi la raison ? Est-elle saine ? Le plus grand des acteurs, qui a fini sur tous les écrans du monde, il ne cherchait pas à être connu, il tenait simplement à faire ce qu’il aime. Sa quête, c’était l’art et non l’art d’être connu. C’est ce qui a fait son succès. Il se nourrissait d’une passion et sa passion l’a mené au succès.

Mais je nous comprends, société confuse, à travers toutes ces questions sans réponses ! Je crois tout de même en avoir percé un des mystères ! Quand tu aimes vraiment quelque chose, et pour les bonnes raisons surtout, tous finissent par l’aimer également. De là où naît tant de choses, tant de vagues, tant de modes… De là mon principe de faire les choses pour nous avant tout. Justement, c’est quand la dernière fois que tu as dansé toute seule dans ton salon (sans le partager sur snapchat mettons) ? Que tu as respiré le bonheur à pleines dents ? Et que tu as pris le temps de l’apprécier. C’est quand la dernière fois que tu t’es vraiment donné en chantant sous la douche et que ça ta tellement fait de bien ? Même sans auditoire.

Ce que je veux dire, c’est que c’est ça qui fait ton charme, pas seulement ta reliure ! Qui tu es en dehors des apparences, de ton métier et du concours de bien paraître accompagné d’un beau petit bâton dans les foufounes ? T’es-tu déjà mis belle juste pour toi ? Une journée où tu ne comptais même pas sortir ? Juste par le plus grand des plaisirs de prendre soin de toi ? Encore une fois, je fais aussi partie des victimes et ça ne fait pas de mal de chercher à s’améliorer… Bon ! La toune est finie, mes pensées aussi ! On refait le monde au prochain hit de One Direction.

M.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :