Ma première histoire d’amour – Collaboration ponctuelle

Mon dernier réel engagement, il date du temps où j’entrevoyais ma vie “d’adulte”. Un temps où j’avais besoin d’air, où je devais quitter le nid familial. J’avais besoin de voler de mes propres ailes et il était là juste au bon moment.

Je déménageais à l’aube de mes 18 ans, tout cela, au cœur d’une relation plutôt incertaine. J’étais jeune, insouciante ou n’importe quoi d’autre… Mais, il n’en demeure pas moins que c’était dont j’avais besoin à cette époque. Il était fou de moi et je le savais, il était charmant et il m’avait littéralement hypnotisée.

J’ai eu quelques bonnes années, très bonnes. Nous étions un couple fort, complice, partageant les mêmes idéologies, sans vague majeure, à la limite de “ l’indestructible”. Je nous voyais vieillir ensemble et affronter tous les obstacles possibles.

Comme toute bonne chose a une fin, il vint un temps où j’avais envie de plus. J’avais envie du vrai engagement. Et oui ! La maison, les enfants et tout le kit. À l’été, nous sommes devenus propriétaires d’une belle et modeste maison en banlieue. Pas très grande, mais à notre goût. Nous étions emballés, tout était presque parfait.

À l’automne, nous avions caressé le projet d’être parents. À l’hiver, il m’apprenait qu’il n’était plus certain de ce qu’il m’avait promis. J’étais dévastée ! Même aujourd’hui, le mot est faible.

Il disait vouloir me rendre ma liberté puisque je méritais de vivre ce rêve d’être parent… même si cela n’était pas avec lui. J’ai appris quelques semaines plus tard qu’il était tombé amoureux d’une fille à son travail. Aujourd’hui, elle habite “ma ” maison et ils ont actualisé le projet d’avoir un bébé ensemble.

Quant à moi, après plusieurs longs mois d’insécurité, de chagrin, d’angoisse et d’incompréhension… Je réalise que la vie est loin d’être acquise, complète et inébranlable. Elle est tumultueuse, imparfaite, parfois paniquante, mais tellement étonnante.

J’ai beaucoup appris sur moi-même à travers cette tempête. Je sais maintenant, plus que jamais, ce que je veux, ce que je vaux et qui je suis. Même si je ne sais pas quel chemin j’emprunte et où le trouver ce chemin du bonheur, je vais assurément le faire à ma façon et peu importe le temps que cela prendra. Je fais maintenant confiance en la vie.

Avez-vous déjà vécu une rupture douloureuse ?

Kim Labbé

Publicités