Laisser la place au positif


ÉTATS D'ÂME, DÉVELOPPEMENT, x / lundi, avril 25th, 2016

“As-tu besoin de ton parapluie ? Bin non Van. Il fait beau.  Non, il pleut .Non, soleil. Pis y’a un bel arc-en-ciel ”.

Voir la magie. Le féérique. Les yeux illuminés comme ceux d’un enfant. S’émerveiller des petites choses de la vie. Voir le soleil avant la pluie. Programmer son cerveau à voir le beau avant le laid. Voir le verre à moitié plein et non à moitié vide. Pour créer son propre bonheur.

Se permettre le plaisir. Emmagasiner les doux souvenirs pour les temps plus difficiles. Parce que des journées de marde, il va toujours en avoir, mais voir la leçon qu’une situation difficile peut nous apporter du positif au lieu de s’apitoyer sur notre sort.

Tous les jours, se rappeler des petits moments qui nous ont fait sourire. Les graver dans sa mémoire. Les noter dans un petit cahier secret. Le consulter de temps en temps, pour y retrouver un sentiment d’apaisement lorsque notre cœur est gros.

Non seulement se créer tous les jours de nouveaux souvenirs. Parce que la vie, c’est ça aussi, être bien. Sinon, à quoi sert notre existence ? Travailler ? Manger ? Baiser ? Dormir ? Répéter ? Sans se soucier du reste. Être un automate. Un robot.

Les pensées négatives t’attirent vers le bas. Chaque chose devient lourde. Un poids de trop sur les épaules. Ça s’accumule. Et, un jour, ça pète. Tu dors. Tu maigris. Tu rumines tes idées. Un cercle vicieux s’enclenche. La noirceur prend le dessus. Un mal de vivre prend le contrôle de toutes les sphères de ta misérable vie…

Et si on changeait nos manières de penser ? Oui, c’est beaucoup plus facile de se laisser aller dans la négativité. Bien plus difficile de se conditionner à la pensée positive. Exigeant. Mais, les efforts valent la peine. Allez toi. Jeune personne extraordinaire. Savoure la vie. Souris. Tu verras. Tout sera plus simple.

V.

3f7f281ebea422c060d20fe3c3a9cf79

Source photo – Pinterest

Publicités

Une réponse à « Laisser la place au positif »

Laisser un commentaire