Ma famille de coeur

L’amitié. Choisir des individus rencontrés au passage et décider de partager avec ces personnes nos joies, nos peines, nos épreuves et nos souvenirs. Certains restent un temps et quittent.

D’autres s’accrochent malgré les temps durs, les chamailles, les remises en question, les erreurs. L’amour prend le dessus sur la vie qui passe et ça, je trouve ça beau. Pour moi, l’amitié c’est magique et plus je vieillis, plus ce concept prend un tout autre sens.

J’ai longtemps été l’une de celles qui n’avaient jamais assez d’amis; sans doute que d’être enfant unique a quelque part forgé en moi ce désir de me créer un clan. Être partout à la fois, disponible pour le plus de gens possibles, et ne pouvoir dire non à personne. Être là, sans vraiment savoir pourquoi.

Hypersensible récemment assumée (car admettre son hypersensibilité et accepter que dans la vie, on réagit, on pleure, on angoisse, ce n’est pas évident), j’ai toujours eu tellement peur de perdre mes amis, de perdre mon clan. J’ai toujours eu peur d’être abandonnée par les gens que j’aime.

Si j’ai longtemps eu la crainte de déplaire, qu’on ne m’aime pas, de ne pas être celle que l’on choisit, de me retrouver seule, de manquer quelque chose, je m’affranchis un peu à chaque jour de ce poids insécurisant. Être réellement aimée pour qui je suis par ma famille de cœur vaut tellement plus que d’être acceptée par une foule d’inconnus.

Je réalise maintenant que mes défauts, mes remises en question ou mes petits gestes non calculés n’ont pas d’incidence sur l’amour que mes vrais amis me portent. Ces gens spéciaux, que j’ai choisis et qui ont consenti à me choisir aussi, sont là pour rester. De près, de loin, mais ils sont là. Pour ceux qui prendront un autre chemin, je leur dis farewell, et merci d’avoir partagé ce petit voyage !

Je suis tellement bien avec ma décision d’investir dans des relations qui me nourrissent, qui me font grandir, qui me permettent de devenir une meilleure personne. Même si la vie apporte son lot d’imprévus, je suis maintenant consciente qu’il n’y a pas l’ombre d’un abandon à l’horizon.

J’ai des amis tellement complets. Des femmes passionnées et intenses, des hommes assumés, des hommes de cœur. Des gens sans tabous, sans barrières. Des êtres authentiques. J’aime ces gens sans borne. Sans demi-mesure. Du plus profond de mon coeur et je les remercie d’être ce qu’ils sont.  Je vous remercie mes amis d’être dans ma vie!

Évidemment, ceux de près, avec qui je ne peux passer une journée sans parler, sans texter, sans taguer sur Instagram et qui connaissent les moindres petits détails de ma vie. Aussi ceux de loin, à qui je ne parle pas aussi souvent que je le souhaiterais, mais avec qui, chaque rencontre est spéciale et m’accroche un sourire aux lèvres. Petit clin d’œil aussi à un grand ami… celui avec qui je m’endors chaque soir…

L’amitié est un grand plaisir de la vie, un privilège que je chéris.

 

M-M.

marie-michèle imbleau

Publicités