#100happydays


ÉTATS D'ÂME, DÉVELOPPEMENT, Personnel, x / mercredi, août 3rd, 2016

Il y a environ trois mois, j’ai vu passer sur les réseaux sociaux le défi #100happydays. Ce défi consistait à publier une photographie sur Instagram de la chose qui t’a rendu le plus heureux dans la journée. Une photographie par jour, durant 100 jours. Je n’étais pas certaine de m’embarquer dans ce genre de courant. Ces modes qui se créent sur le Web, qui te pop de nulle part et qui disparaissent comme elles sont apparues.

Et, est-ce que j’avais réellement un événement heureux à partager par jour ? Pas facile comme défi. Parce que je suis du genre à voir le verre à moitié vide. À voir le négatif avant le positif. En me disant ça, j’ai tout de suite tenté de relever le défi. Ça fera, le négativisme dans ma vie. Un petit peu de bonheur, ça fait du bien, non ? Après quelques jours de réflexion, je me suis dit « pourquoi pas ?». Je n’avais rien à perdre. Donc, j’ai essayé…

 image1.jpg

 Source photo – Pinterest

 Alors, je me suis creusée les méninges. J’ai voulu pitcher mon cellulaire au bout de mes bras durant les premiers jours. Je ne trouvais pas ce qui me rendait heureuse ou bien, j’étais incapable de le mettre en photo pour le partager aux gens. Déranger la planète, avec mon fake de bonheur.

Après une semaine, c’était déjà plus facile. J’arrivais facilement à trouver mon sujet de la journée. Après 20 jours, je ne savais plus quoi choisir comme moment heureux. Il y en avait trop. Trop de petites choses qui m’allumaient. Après trente jours du défi, j’ai fait un grand constat. C’est tellement plus facile d’être heureux. J’ai toujours été convaincue que c’était une tâche trop laborieuse. Compliquée. Voire impossible. J’ai aussi trouvé ce qui me faisait du bien. La récurrence de certains types de photos m’a fait me rendre compte de ce qui me rendait heureuse. Ce que je ne savais pas moi-même. De belles petites surprises…

image 2.jpg

Source photo – Pinterest

Mais, pour réussir à changer dans la vie, il faut vouloir s’investir et s’aider avec des petits trucs comme le défi #100happydays. Rendre le changement souhaité de manière ludique. Un jeu, non pas une tâche. Embarquer tête première, sans se soucier du jugement des autres. Parce que de toute façon, il y aura toujours des gens qui vont te critiquer, peu importe ce que tu fais. De mettre en image tes petits bonheurs, c’est te mettre en pleine face que ta vie est belle (et pas parfaite), que tu es bien ! Ça te fait un journal intime, comme dans l’ancien temps. Un journal que tu peux consulter quand ton moral est au plus bas. Et, ça motive les gens à embarquer dans le jeu. J’en ai vu plein qui ont débuté ce défi peu de temps après moi.

Il paraît que pour changer une habitude, ça prend environ un mois au cerveau pour assimiler ce changement. C’est sûrement pour ça que c’était devenu facile en si peu de temps. Alors, essaye-le ce #100happydays. Tu n’as rien à perdre. Simplement tout à gagner.

Belle vie à toi, belle personne.

V.

Publicités

Laisser un commentaire