Vivre dans un tiny condo


ÉTATS D'ÂME, STYLE DE VIE, x / mercredi, août 10th, 2016

En 2012, je déménageais dans un 1000 pieds carrés, un beau grand 4 et demi avec des murs de briques dans chacune des pièces.

Je me rappelle comment je trouvais donc que c’était l’appartement parfait, que je ferais ma vie là si je pouvais et l’occasion était là d’ailleurs.

J’aimais le fait que ce soit grand, le fait d’avoir de la place. Le temps est passé et trois ans plus tard je me suis mise à me poser des questions.

Mes valeurs ont commencé à changer. D’abord, j’ai commencé à m’intéresser plus sérieusement au véganisme. Végétarienne depuis mes 10 ans, j’avais toujours eu une alimentation presqu’entièrement de produits laitiers et d’œufs. Ensuite, une amie pratiquant le Zéro Déchet a commencé à m’inspirer de plus en plus…

Je suis partie vivre en Californie trois mois et j’ai habité un petit appartement dans le jardin d’une maison dans West Hollywood. Je me rappelle qu’à l’époque, je commençais à m’intéresser au mouvement Tiny House et je me disais qu’un terrain à Montréal juste assez grand pour me construire une mini-maison serait tellement parfait si ce n’était pas aussi cher.

Je suis revenue dans mon grand appartement où je me voyais élever mes enfants et peu à peu, j’ai commencé à ressentir du vide. Tout d’un coup, les pieds carrés de mon appartement où il n’y avait rien ont commencé à me déranger. Je voyais ça comme de l’espace perdu et je ressentais un vide, du vide partout. J’avais l’impression de me perdre moi-même.

C’est à partir de ce moment-là que j’ai commencé à regarder les « Tiny » condos. Mon père, propriétaire de l’appartement que je louais, nous trouvait fous, me disait que ça n’avait pas de bon sens, que 400 pieds carrés pour un couple, c’était minuscule.

13950707_2055365234689283_1062060007_o

Crédit photo – Same Ravenelle

13931452_2055365274689279_1141880824_o

Crédit photo – Same Ravenelle

Pourtant, après en avoir visité un sur le coin d’une rue avec six fenêtres pour si peu d’espace, mais avec tant de promesses de lumière, j’ai craqué. Je suis devenue obsédée par ce petit espace. Je me rappelle, je venais le voir par la fenêtre du balcon et je m’imaginais habiter l’espace. L’HABITER au complet, pour vrai.

C’est ainsi qu’on est devenus propriétaires en couple d’un Tiny condo qui nous coûte seulement 289$ chacun par mois. On a réduit de 600 pieds carrés notre quotidien, mais je me sens plus vivante. Chaque petit pied carré est devenu un défi : comment rentabiliser tout cet espace. C’est devenu une passion. L’espace est devenu source d’inspiration et je m’y sens plus concentrée.

13918834_2053370221555451_1806804418_o

Crédit photo – Same Ravenelle

13901999_2055365238022616_786056180_o

Crédit photo – Same Ravenelle

Trois ans plus tard, j’habite un trois et demi qui possède trois lits. Oui trois lits.  Et bientôt une bassinette. Enfin, je l’espère. C’est ainsi que je souhaite élever mes enfants et vivre.

À ceux qui me traiteront de folle, je dirai : l’espace ne nous rend pas plus vivants, les pieds carrés rentabilisés nous permettent de mieux vivre et de vivre plus.

Same.

Publicités

3 réponses à « Vivre dans un tiny condo »

  1. Wow j’adore!!
    Je pense que tant que c’est lumineux, on ne se sent pas du tout écrasé.
    Ç’a tellement d’avantages d’ailleurs: c’est moins cher en hypothèque, moins cher à chauffer et tellement moins long à nettoyer.
    On habite aussi dans un 3 et demi de 600m2 avec trois lits et, qui sait, éventuellement (pas tout de suite) aussi une bassinette :) Je me dis toujours qu’un enfant, surtout un bébé, n’a aucun besoin d’une grande chambre over-décorée avec trop de meubles et de cossins!

Laisser un commentaire