La mode, moi… je m’en balance – Partie 1


ÉTATS D'ÂME, STYLE DE VIE, x / jeudi, septembre 15th, 2016

***ATTENTION, CE TEXTE POURRAIT CHOQUER CERTAINES PERSONNES, JE PRÉFÈRE VOUS EN AVERTIR*** 

Je serai directe, je serai franche… la mode, j’y porte peu d’importance. Oui, je suis une fille et non je n’aime pas magasiner, fouiller ou essayer du linge. Je ne connais pas vraiment ce qui est à la mode et je ne suis pas non plus au courant des nouvelles tendances. Je n’ai pas vraiment de style, sauf celui d’être confortable dans les vêtements que je porte et franchement, j’assume et je vis très bien avec ça. Pour moi, être à l’aise dans ce que l’on porte prime sur le good looking et le fashion.

 Voici quelques exemples du pourquoi du comment:

 -Porter un jeans SUPER ajusté : J’ai horreur de voir quelqu’un remonter son pantalon aux 5 minutes parce que la taille est trop serrée, que la fourche est coincée vous savez où, ou pire encore, que le jeans scie le gras de sa hanche en deux. Et que dire de la craque de fesses qui prend l’air aux moindres plissements de genoux ? Mesdames, on laisse ça aux plombiers S.V.P. J’aime les jeans ajustés qui mettent la silhouette en valeur, mais c’est un minimum requis de conserver son amplitude de mouvement et de pouvoir respirer normalement.

Porter un outfit sans soutien-gorge : On se sent libre comme l’air, ça attire l’œil, ça suscite les regards, c’est beau, délivrant, séduisant, érotique. Là où je suis moins confortable avec cette tendance, c’est que l’on sent toujours un certain brin d’inquiétude (auprès de celles qui sont free bra) quant au fait qu’à tout moment, un sein, voire même les deux, se fassent la malle et sortent librement prendre l’air devant tout le monde. Rassurez-vous je n’ai absolument rien contre les filles qui aiment être commando du haut, mais je préfère jouer safe et ne pas avoir à me soucier d’exposer mes seins sur la haute, de bouger trop vite ou de me pencher un peu trop vers l’avant. Ça fait que… je mise sur le bon vieux filet de sécurité, alias le soutien-gorge, lorsque je suis en public.

-Porter un short ULTRA ras-les-fesses : Peu importe l’âge ou la taille, vous avez déjà toutes vu des filles qui, visiblement, semblent trouver qu’il manque un peu de tissu pour couvrir le pli du rebond de leurs fesses. Tire par ici, tire par là, comme si le short en question allait s’allonger, et ce, même si le vêtement est indéniablement trop court. J’A-D-O-R-E les shorts courts en été, mais si j’ai constamment à me préoccuper de ne pas exposer de mon popotin aux yeux de tous, j’opte pour un modèle avec deux pouces de tissu de plus.

-Porter un décolleté plongeant : Constamment préoccupée par le fait qu’on pourrait entrevoir un de mes mamelons, mon attention se dirigerait davantage sur le placement et le maintien de mon buste que sur la conversation qui se déroulerait. Pour cette raison, je choisis le col modéré au col échancré. Du même coup, je m’assure qu’on me regarde vraiment dans les yeux lorsqu’on me parle [Symbole].

-Porter des talons hauts quotidiennement : Se magasiner une visite chez le chiro en un claquement de doigts. Avoir mal à la plante du pied après seulement une heure. Avoir une démarche différente qu’à l’habitude ou, comme mon chum dit, avoir l’air d’avoir un balai dans le ***. Les talons permettent à plusieurs de se trouver davantage féminines, sensuelles et affinées. Je n’ai rien contre. Il y a même des filles qui sont carrément faites pour marcher en talons de 6 pouces, mais pour moi, c’est tout sauf naturel et confortable.

Je sais, je suis à contre-courant. J’aime ce qui est simple, mais je suis loin d’être simpliste. L’essentiel pour moi, c’est d’être confortable. Ce n’est pas faute d’avoir essayé, mais mes expériences me ramènent toujours à ma vraie nature. On dit qu’il faut de tout pour faire un monde.

Après tout… FAN de mode ou PAS, ce qui fait qu’une personne est intéressante ou non, ce n’est pas ce qu’elle revêt, mais ce qu’elle est.

Ma.

 

Publicités

Laisser un commentaire