La routine, ce n’est pas plate.

Du plus loin dont je me souvienne, je ne me rappelle plus un moment où je n’avais rien en tête. Cet instant de libération où tout se met à OFF et qu’on savoure ce qui défile sous nos yeux. Apprécier, contempler, souffler. Pour mieux repartir.

J’ai toujours fui la routine, le pareil. Je ressentais de la haine envers le mode de vie répétitif. Le refaire. Le train de vie, qui se répète en boucle jusqu’au moment où j’allais crever.

Vivre dans une spirale, un cercle continu de changements, de stress. Ça te met une criss de belle claque en pleine face, parce que c’est tout simplement impossible. Être en état de survie sans cesse, c’est un jeu dangereux que j’ai réussi à manier pendant des années. Jusqu’au moment où ton corps te met K.O. et t’oblige à repenser toute ta vie.

C’est là que je me suis rendue compte que la routine, ce n’est pas plate. C’est même essentiel. Non, je ne travaillerai jamais dans un bureau de 8 à 4. Oui, je vais toujours travailler dans le domaine des arts et changer de job comme je change de bobettes (excusez l’expression de grand-mère). Or, me créer des repères pour mieux repartir, ça enlève du stress. Ça te brise cet ouragan. Et, criss que ça m’a fait du bien d’instaurer des petites choses à mon quotidien.

Comme cette routine du sommeil que j’ai dû créer pour avoir un vrai bon sommeil, pour arrêter de penser à mes mille et un projets. Ce n’est pas grand-chose : douche, petits produits pour prendre soin de ma peau, lecture puis dodo.

Pareil pour ma nourriture. Avec un horaire de président américain, c’est facile d’oublier de manger. Allô les restos avec plein de choses pas bonnes. Alors, avec les mois, je me suis instauré un rituel de préparation de lunchs en format familial. Les surplus, direct au congélateur pour une autre semaine. Je sais alors ce que je mange, j’ai toujours une alimentation saine sous la main, et bien manger, ça réduit le stress.

Instaurer des petites routines dans son chaos de vie, c’est apprendre à prendre soin de soi. À se mettre en premier dans de petits moments de la journée. Parce que personne ne va prendre soin de toi, sauf toi.

Alors, qui a dit que la routine, c’était plate ? En tout cas, ce n’est plus mon cas. ;)

V.

Publicités