«Pis, t’es-tu trouvé une job?»


ÉTATS D'ÂME, DÉVELOPPEMENT, Professionnel, TEXTES DE CLAU., x / mardi, juillet 3rd, 2018

Depuis un an, j’ai l’impression de me promener avec un énorme bouton d’acné en plein milieu du front. Quand je croise les gens, ils ne voient que ça et me font des commentaires du genre «pourquoi tu ne le maquilles pas?», «pourquoi tu ne le fais pas partir?». Comme si je n’y avais pas pensé… si je pouvais, je l’enlèverais!

Eh bien, c’est à peu près comme ça que je me sens quand les gens me posent la fameuse question: «Pis, t’es-tu trouvé une job?». À chaque fois qu’on me la pose, je sens la colère et la honte monter en moi, d’une part parce que je dois répondre «non» à chaque fois et d’autre part, parce que j’ai perdu mon emploi pour être tombée enceinte au mauvais moment. Et comme si ce n’étais pas assez, ils ajoutent le commentaire qui tue: «ben voyons, je ne comprends pas, pourtant ils en cherchent tellement!». Donc, en plus de devoir répondre «non», je dois justifier le fait que je ne me trouve pas d’emploi même s’ils en cherchent tellement. Qui sont «ils»? Aucune idée!

Donc voilà, depuis un an, je dois porter cette marque hideuse de personne sans emploi. J’ai réalisé à quel point cette question arrive rapidement lorsque l’on rencontre de nouvelles personnes. Salut, comment tu t’appelles, tu travailles où? J’ai souvent tenté d’esquiver la question en répondant que j’étais en congé de maternité. Mais les gens reviennent toujours à la charge, oui mais tu travailles où? Je n’ai pas d’emploi, je m’occupe des enfants à la maison pour l’instant. C’est fascinant de voir à quel point on perd de la crédibilité et de la valeur en prononçant cette simple phrase.

Le positif dans tout cela est que j’ai réalisé que je pouvais être quelqu’un en-dehors du travail. J’ai toujours accordé beaucoup d’importance à l’emploi que j’occupais. Comme si mon identité tournait seulement autour de ma carrière et que sans un emploi intéressant, je n’aurais rien à dire. Or, j’ai vu que ma carrière pouvait s’envoler en un coup de téléphone, ce qui n’est pas le cas pour mon rôle de maman, qui est devenu ce à quoi je tiens le plus au monde. Peut-être est-ce une occupation inintéressante pour une discussion de 5 à 7, mais je sais que ce rôle a de l’importance pour deux petites personnes de dix mois et de trois ans. Bien sûr, je retournerai travailler dès que j’aurai trouvé un emploi qui me plaît et où je serai traitée comme une personne et non comme un numéro. En attendant, je prends du temps pour moi, je suis là pour ma famille et je mets mon énergie là où ça compte vraiment. Alors non, je n’ai pas encore trouvé d’emploi, oui, je cherche et je fais plusieurs démarches. Ce sera d’ailleurs le sujet de mon prochain article: Les hauts et les bas de la recherche d’emploi en 2018!

 

À lire aussi par la même auteure sur LaPresse+: Le règne des intouchables

 

 

 

Clau.

IMG_2781

Source photo: Unsplash

Publicités

Laisser un commentaire