Ghost me tender


ÉTATS D'ÂME, TEXTES DE E., x / jeudi, septembre 6th, 2018

*Ghosting : Technique de rupture qui consiste à interrompre toute communication avec l’autre partie, en cessant de répondre aux appels, SMS et autres messageries sur les plateformes numériques.

Il y a d’abord cette horrible sensation que le sol s’ouvre sous mes pieds et que je me retrouve au bord d’un gouffre. Cette boule d’angoisse que je sens grandir dans mon estomac depuis quelques heures mais à laquelle j’évite de penser. Et si je me trompais? La journée est encore tôt… il est seulement occupé.

Plus le temps avance et plus je me questionne, regarde frénétiquement mon téléphone pour voir si j’ai de nouveaux messages… rien et encore rien. Au fond de moi, je sais, je connais trop bien cette situation pour l’avoir vécue de nombreuses fois. Je me suis fait « ghoster ». Il a effacé mon numéro et il est passé à un autre appel… C’est le cas de le dire! Il m’a jetée hors de sa vie aussi vite que j’y suis entrée: «Vous pouvez disposer, ma chère» et pour rajouter à l’humiliation, il ne me donnera aucunes explications et me bloquera de tous nos moyens de communication. C’est comme ça et c’est tout. Deal with it and move on girl!

Eh bien, non justement, c’est ce qui me fait le plus mal dans cette pénible expérience. Ne pas savoir. Est-ce que c’est moi? Qu’est-ce que j’ai fait ou j’ai pu bien dire pour que tu te sauves en courant comme un lâche? Que tu m’ignores et n’aies même pas assez de couilles pour t’assumer et me dire que ça n’ira pas plus loin, que tu me trouves folle, trop intense ou simplement que tu as eu ce que tu voulais… Mais s’il-te-plaît, parle-moi! Ne m’ignore pas!

Il n’y a rien de pire pour le cœur et la tête d’une femme. Le sais-tu ça? Nous sommes fragiles, sensibles et des expertes pour se faire les pires des scénarios. Ben non, il ne t’ignore pas, il a peut-être eu un accident de bixi ou est coincé dans un braquage de banque. Tu verras, sois patiente, tu auras des nouvelles…

Le rejet, c’est ce qui fait le plus mal au final. Se rendre compte qu’on est disposable dans la vie de l’autre à la vitesse grand V. Que nous ne soyons pas des âmes sœurs, je peux le concevoir, mais est-ce que je ne mérite pas au moins une petite explication? À la limite, mens-moi si tu n’es pas capable de t’assumer. Sors-moi le traditionnel «Je sors d’une relation et je réalise que je ne suis pas prêt», «Ce n’est pas toi, c’est moi». Mais je t’en supplie, ne meurtrie pas mon cœur d’avantage en disparaissant sans laisser de traces.

Le « ghosting » n’a pas d’âge, de sexe et ne discrimine personne. Femmes ou hommes, personne n’est à l’abri de ce phénomène de société. On prend, on dispose et puis c’est tout. On continue sa vie comme si nos chemins ne s’étaient jamais croisés. Le « ghosting » est insidieux et devient une habitude pour certains, c’est presque un mode de vie.

Une amie m’a récemment dit à quel point avait été difficile sa première expérience de « ghosting » et combien elle me trouvait courageuse d’avoir survécu à autant. Moi, je dirais plutôt que c’est de l’acharnement que de continuer à me faire subir du rejet pour sortir au final avec un petit morceau de cœur en moins. Bien sûr que je finis toujours par m’en remettre, mais ô combien c’est blessant.

Le pire là-dedans, c’est que la « ghostée » est devenue un jour « ghosteuse » à son tour… quand je vous disais que c’était insidieux! Peut-être par vengeance ou simplement parce que tout le monde le fait (piètre excuse… je le sais et je n’en suis pas fière), il m’est arrivé de bloquer le numéro d’un prétendant qui ne me convenait pas ou à qui j’aurais dû donner des explications. Pas grave, hop! Un numéro vite effacé et la vie continue. Je me suis fait prendre à mon propre jeu…

Ce billet ne se veut pas moralisateur, les gens vivent leur vie comme ils l’entendent et je sais que je n’y changerai rien. Mais la prochaine fois que tu envisages de « ghoster » ton prospect cher lectrice/lecteur, prends le temps de te mettre à sa place. Exercice que j’ai commencé à faire pour avoir été si souvent éjectée du siège du passager. Un peu d’empathie et de délicatesse! La franchise peut décevoir, mais ne fait jamais aussi mal que le rejet. Comme le disait la grande Aretha : RESPECT!!!

 

 

 

E.

IMG_7232

Source photo: Unsplash

Publicités

Laisser un commentaire