ÉTATS D'ÂME TEXTES DE A. x

Je ne décroche pas

Ce soir, la superwoman prend congé. Ça fait des mois que je joue la fille au-dessus de ses affaires, mais ce soir, je me donne le droit d’avoir de la peine. Je m’assois en boule dans la douche et je pleure, car qui peut voir des pleurs dans la pluie?

Je sais que toi, tu es à des milliards d’années lumières de tout ça, mais moi je ne décroche pas. Je vis encore avec ton fantôme dans mon appartement. Il est partout, nu dans ma douche, à la table en train de souper avec moi, dans mon lit à me jouer dans les cheveux. Il est tellement partout qu’il me suit sur la route. À chaque coin de rue où je pense te croiser. Je fais même l’épicerie à l’heure où je sais que tu as l’habitude de faire la tienne pour maximiser mes chances de te croiser. Je sais, c’est freak. Mais heureusement, le hasard est de mon bord et fait en sorte que je ne t’ai pas revu. Je pense qu’il veut m’éviter cet affront-là.

Publicités

Pas besoin de préciser que la quête pour te trouver un remplaçant est plutôt mission impossible dans l’immédiat. Je choisis (consciemment ou inconsciemment) des gars qui ne t’arrivent pas à la cheville ou des gars qui ont beaucoup de points en commun avec toi, donc ils me font trop penser à toi et ça c’est non! Mais règle générale, il n’y en a aucun qui me fait vivre ce que je ressentais avec toi. Quand j’en prends conscience, je me demande si je pourrai retomber amoureuse un jour ou si tu as quitté avec cette partie de moi.

Des fois, j’aimerais ça que tu aies agi en trou de cul. J’aimerais ça que tu sois retourné avec ton ex pour que je puisse te détester. Me dire que je n’ai pas perdu grand chose et que je suis bien mieux sans toi. Ben non! Un vrai gentleman, qui est toujours pas loin si jamais…

J’ai de la peine, mais je ne suis pas fâchée. Tu as juste arrêté de m’aimer. Ça fait mal, mais c’est des choses qui arrivent. J’ai beau essayer de réinventer toute notre histoire, je crois qu’il n’y aurait rien que je puisse faire pour éviter cette fin-là. Ton cœur a cessé de battre pour moi, c’est tout. Il n’y a pas eu de cris, de larmes ou de claquements de portes. Juste un silence, une évidence et ton départ.

Trois mois se sont écoulés depuis. Il y a des jours où ça va, j’accepte ta décision. Il y a des jours où tout s’écroule. Il paraît qu’avec le temps, ça s’estompe et tout redevient normal. Mais pour l’instant, je ne décroche pas.

 

 

 

A.

40684208_296027087857222_67173146775519232_n

Source photo: Unsplash

Publicités

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire