STYLE DE VIE TEXTES DE ALEXE. Trucs et astuces x

Quand l’amour fait mal – 5 histoires d’amour déchirantes

L’amour est un sujet omniprésent dans (pas mal toutes) les formes de divertissement et la littérature n’en échappe pas! J’ai tenté de trouver des livres légers basés sur la thématique de l’amour, mais tout ce que j’ai réussi à trouver parmi ma sélection sont des livres où les histoires d’amour ne se passent pas très bien, voire mal.

En méditant sur mon sujet, je me suis dit: pourquoi ne pas présenter des livres qui feront réfléchir sur les différentes formes d’amour et les habitudes (parfois malsaines) que l’on adopte lorsque l’on croit que l’autre, c’est la bonne personne?! L’amour peut faire un bien immense, mais je crois qu’il faut apprendre à reconnaître les différentes formes de violence, abus et/ou autres formes de manipulation pour être capable de mettre ses limites et se respecter. Comme le dit mon père: «Faut s’aimer et se respecter en premier avant d’attirer quelqu’un». En tout cas, il dit quelque chose dans le genre.

Publicités

Voici donc ma sélection d’histoires d’amour difficiles qui m’ont fait réfléchir sur le genre de couple que j’aimerais former !

1. À toi – Alice Fontaine – Éditions au carré

57546438_841513942849710_4869802471901364224_n

Source photo: La réserve

Note de l’éditeur:

«À toi, c’est l’histoire d’Alice, treize ans, alors qu’elle tombe éperdument amoureuse d’un garçon. Une passion qui ne fait pas toujours du bien. C’est aussi l’histoire de cette relation orageuse, trop longtemps vécue, trop longtemps subie. Jusqu’à la mi-vingtaine, Alice est prise au piège dans une spirale d’insultes, de colères et de honte. Un amour malsain qui la retient sans qu’elle sache pourquoi.

Aujourd’hui, plus forte et consciente de sa valeur, Alice replonge dans cette souffrance qui la ronge depuis toutes ces années.

Ce livre, est un petit roman morcelé. Un roman où résonnent les mots courage et résilience. Une histoire écrite pour se reconnecter avec une douleur profondément enfouie et enfin lui donner une voix. Une voix fragile mais forte. Pour briser les silences, les tabous et les secrets. Pour dénoncer la violence. Pour vivre enfin.»

J’ai beaucoup aimé ce livre, qui déstabilise puisqu’Alice n’est qu’une adolescente lorsqu’elle commence à vivre la violence dans son couple. Être prise dans cet engrenage et ne pas comprendre si ces comportements sont adéquats lorsque l’on est en couple doit avoir été si difficile pour une jeune adolescente. La réflexion qui me vient en premier est celle que l’on doit éduquer nos jeunes aux relations saines et égalitaires, et ce, à partir d’un très jeune âge.

2. Blues nègre dans une chambre rose – Jennifer Tremblay – VLB Éditeur

57936070_285406792369679_7921472904322088960_n

Source photo: La réserve

Note de l’éditeur:

«Pour se défaire de son amour pour lui, Fanny écrit à Bobo dans des cahiers qu’elle ne lui fera jamais lire. Sa plume, mimant le désir, s’emballe et s’interrompt comme une musique insensée. Alors que Fanny croyait lui avoir échappé, son amant, fuyant mais insatiable, la rattrape encore.»

Fanny se réfugie dans un sanctuaire pour écrire et tenter de se défaire de son amour pour Bobo, un chanteur de blues connu mondialement. Prise dans cette relation malsaine, tenant le rôle de la maîtresse, Fanny est déchirée entre son amour pour la star et la manière inégale dont il la traite. À la fin du livre, je lui ai souhaité de trouver du courage et de réaliser sa propre valeur pour se départir de cet homme manipulateur.

3. Reste encore un peu – Perrine Madern – Éditions au carré

58599130_2124661117588067_7592676364491161600_n

Source photo: La réserve

Note de l’éditeur:

«Perrine Madern signe un roman d’amour et d’amitié poignant et vrai, qui tient sa puissance dans le ton à la fois mélancolique et incitif de la narratrice. Reste encore un peu révèle qu’il faut apprendre à se reconstruire, malgré la douleur et les pertes

Un premier roman qui fait vivre beaucoup d’émotions. Une histoire de cœur brisé qui est parfois difficile à lire, mais l’amitié, l’amour et la reconstruction font en sorte qu’on ne peut déposer le livre! Les chapitres sont assez courts et représentent une chanson, ce qui donne un autre rythme à cette lecture.

4. After – Jean-Guy Forget – Hamac

58707857_2484759735085006_7626294808683741184_n

Source photo: La réserve

Note de l’éditeur:

«After, c’est le récit autofictionnel d’une passion qui se brûle à la vitesse d’un glissement de doigt sur l’écran d’un téléphone, d’une rupture arrivée trop tard et d’une relation polyamoureuse qui s’efface doucement. Les rencontres s’entremêlent à travers des partys redondants du Mile-End. Les intimités trébuchent, deviennent des « je t’aime » peu importe la langue, sans jamais vraiment parvenir à se fixer. L’écriture devient refuge pour s’expliquer à soi-même, encore plus qu’aux autres, ce qui fait réellement mal lorsque l’on peut dire que l’on se situe «après» quelque chose. Présenté comme une série de souvenirs épars, After élève une voix disloquée en résistance face à ces relations dont on ne se remet jamais vraiment; il ne s’agit pas d’un deuil, mais s’accepter fragile entre les blackouts et les amours qui disparaissent en cassant tout

J’ai presque tout lu en un sitting, j’ai ADORÉ ce livre. Écriture inclusive, actuelle et parfois assez dure, on s’engage dans l’aventure de la vie nocturne montréalaise. Le rapport à l’autre, la solitude, la vie polyamoureuse ainsi que l’identité de genre sont de grandes thématiques abordées dans le livre. Une histoire d’autofiction pas mal réussie et qui a su m’accrocher par son écriture intime et ses soirées assez réalistes. Définitivement un MUST READ.

5. Pas pressée – Lily Pinsonneault – Québec Amérique

58444152_2297547950303560_7582809192524677120_n

Source photo: La réserve

Note de l’éditeur:

«À la suite de la parution de son premier roman, Sauf que j’ai rien dit, chaudement accueilli par le public et la critique, Lily Pinsonneault est devenue tante pour la deuxième fois. Ce rôle qu’elle tient dans la vie de ses nièces la motive à continuer ses projets d’écriture pour celles qui la liront peut-être un jour. Si son roman précédent faisait parfois l’effet d’une gifle, celui-ci est sans doute une caresse amicale.»

On retrouve Jolen et son parcours amoureux. Au fil de l’histoire, on ressent bien l’angoisse de Jolen face à ses pensées à propos de ses anciennes relations, et les efforts qu’elle fait pour prendre soin d’elle. Malgré les moments difficiles, on se remémore à quel point ce peut être difficile de couper les liens avec une personne que l’on aime. Mais nécessaire pour continuer son chemin. Une histoire d’amitié, de résilience et surtout de patience. J’ai beaucoup apprécié ce livre puisqu’on y aborde la bonne solution, d’après moi. Celle de se reconstruire plutôt que de chercher à pallier nos manques.

Parfois, on peut croire que le bonheur et\ou l’accomplissement vient par le couple, la famille, etc. Mais perso, je crois de plus en plus qu’une personne en santé (mentale, physique, etc.) est une personne qui peut tout faire. En couple ou célibataire, chacun d’entre nous avons quelque chose à apporter à notre société, notre entourage, mais surtout à nous-mêmes.

Bonne lecture !

 

 

Alexe.

IMG_8858

Source photo: Pexels

Publicités

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire