ÉTATS D'ÂME TEXTES DE L-J. x

Lettre à mon père

Cher papa, la fête des pères approche et en cette période de l’année, je ressens toujours un souvenir d’angoisse. Laisse-moi t’expliquer. Du plus loin que je me souvienne, avant même d’avoir l’âge de porter un jugement, j’étais cette petite fille qui ne se sentait pas chez elle.  Je vivais ma petite vie de mouton noir en me disant que j’étais bizarre et qu’avec le temps, j’allais bien finir par me retrouver.

Entre maman qui était trop jeune pour me désirer et quelques hommes qui ont tenté de forger mon caractère de quelque manière que ce ne soit, la question planait toujours dans l’air. Pourquoi m’avais-tu abandonné papa? Comment tu pouvais m’avoir fait ça? Savais-tu que j’existais? Savais-tu que je te cherchais et que je me posais toutes ces questions? M’aimais-tu quand même ou m’aurais-tu aimée comme petite fille?

Publicités

Ma quête infinie de la réponse à toutes ces questions a mené à une haine grandissante entre moi et maman. Tu sais, j’ai essayé tant bien que mal de retrouver la présence paternelle qui manquait à ma vie et plusieurs années ont passé sans trace de toi. Je pense que cela aurait été beaucoup plus simple de croire ce qu’on me disait, de t’haïr et de t’oublier. Ça aurait probablement détruit beaucoup moins de choses autour de moi, mais têtue comme je suis, je n’ai jamais abandonné l’idée que tu serais là un jour. J’étais tellement différente de ma famille avec mes manies, mes rêves d’artiste en devenir et mon ambition incontrôlée, que j’ai toujours eu une petite voix dans mon cœur qui me poussait à garder espoir. Espoir que quelque part il y avait quelqu’un qui me ressemblait.

Alors j’ai fait mon baluchon et j’ai réécrit ma propre histoire comme si j’étais la première de ma lignée. Tu sais, avec le temps, les histoires de princesses et de princes charmants s’estompent et j’ai fini par croire que tu n’existais pas vraiment. J’ai fini par accepter mon statut de fille avec la mention «père inconnu» sur son certificat de naissance. Même si chaque fois qu’on me demandait ton prénom, j’avais un pincement au cœur. Dans le fond, j’imagine que je n’avais pas vraiment accepté.

Un beau matin, comme une ironie de la vie, après toutes les recherches inimaginables que j’ai bien pu faire pour savoir qui tu étais, tu te retrouvais dans mes contacts Facebook. Ma mère, qui avait trouvé un ancien message de toi flotter dans ses courriers indésirables et qui avait compris que c’était la dernière chose qu’elle pouvait faire pour mon bonheur, avait transmis la bonne nouvelle à ma demi-soeur, qui sans trop savoir l’impact que ça portait, me l’avait transmis à son tour. Je me retrouvais donc devant mon passé et mon futur à la fois. Te souviens-tu? Je t’ai écrit un court message à ce moment-là pour t’expliquer qui tu étais en essayant de ne pas te faire fuir de nouveau… J’ai mis une heure à appuyer sur le bouton envoyer parce que je craignais un double abandon… Mais tu m’as répondu. Tu voulais me rencontrer aussi. Après une éternité sans toi, je pouvais enfin répondre à toutes mes questions.

2 ans ont passé depuis que je te connais, mon cher papa. Je dois te dire que tu corresponds totalement à l’idée que je me faisais d’un père. Je t’en veux encore beaucoup pour le temps que tu as passé loin de moi, mais je comprends tes explications. Tu es une personne sans malices qui ne dit jamais de mal de personne et ça, j’apprécie!! Tu as le cœur léger et j’ai envie de t’aimer. Le plus fou dans tout ça, c’est qu’en toi, je me reconnais et je peux être enfin moi-même.

Malgré tous les découragements, les mensonges et les commérages qui entouraient ton existence, j’avais toujours voulu faire ma propre opinion de toi au risque d’être déçue.

Alors cette année papa, à la fête des pères, je vais trinquer à notre rencontre et en l’excellent grand-papa que tu es!! Tu manquais à ma vie et je suis la plus heureuse des petites filles d’avoir retrouvé la moitié de moi. Je t’aime!

 

De ta fille heureuse de t’avoir enfin dans sa vie.

 

 

Lire aussi:

Lettre à mon p’tit frère
Lettre à mon ex
Lettre à ma sœur
Lettre à une amie qui a choisi de partir

 

 

 

L.-J.

lany-jade

Source photo: Unsplash

Publicités

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire