On leur a fait croire à l’amour…

Je croyais t’avoir aimé, vraiment. Aux travers tout le mal, l’angoisse et la tristesse que tu m’apportais je m’accrochais à cette partie de moi qui n’avait qu’une envie : celle d’aimer et d’être aimée. Tout ce temps passé à m’accrocher à toi, à essayer de te convertir comme je voulais tant …