5 trucs pour régler une chicane de couple


DÉVELOPPEMENT, Personnel, STYLE DE VIE, TEXTES DE G., Trucs et astuces, x / lundi, décembre 18th, 2017

Comme vous le savez, je suis maintenant en couple. Je le sais que vous allez vous ennuyer de mes textes de fille célibataire qui se pose mille et une questions sur le dating, mais bon, j’allais quand même pas rester toute seule juste pour vous écrire des bons textes! Bref, ma nouvelle réalité m’amène à me poser des questions différentes, du genre : Comment on gère ça, un conflit de couple quand la phase « lune de miel » est passée? Est-ce que chaque chicane est obligée d’être la fin du monde? Je pense que non et je vous ai donc déniché des trucs afin d’alléger les prochaines disputes.

1) Communiquer efficacement ce qu’on ressent (ou essayer de ne pas crier) :

Je le sais, quant t’es vraiment fru(e), c’est parfois difficile de contrôler le niveau de décibels qui sort de ta bouche. Surtout si, comme moi, tu as une voix forte en partant et que tu parles fort même quand tu chuchotes (merci la vie de m’avoir oubliée quand tu distribuais la discrétion et la subtilité). Par contre, personne n’aime se faire crier après.

Puis, je pense qu’il est important de ne pas être juste dans les reproches lorsqu’on communique. Oui, quelque chose que notre douce moitié a fait nous dérange… mais il vaut mieux focuser sur nos sentiments et parler au « JE » ou bien parler en posant des questions, pour comprendre pourquoi l’autre a commis ce geste.

Exemple pratique :

Mauvaise communication (à ne pas essayer à la maison) :

« CAL*SSE!!! TU ME GOSSES TELLEMENT QUAND TU ME PARLES COMME ÇA DEVANT MES AMIS!!! C’EST QUOI TON OS*I DE PROBLÈME??!! »

(Si tu ne te rappelles pas de l’ère de MSN, cours 101 : les CAPS LOCK indiquent que je crie.)

Bonne communication :

« Chéri, il faut que je te parle de quelque chose. Y a-t-il une raison pour que tu me dises ça de cette façon-là tout à l’heure devant mes amis? T’en es-tu rendu compte? Parce que moi, ça m’a fait de la peine, je me suis sentie un peu rabaissée… »

On a souvent tendance à vouloir prêter des intentions à son conjoint quand on est fâché, mais en lui demandant, peut-être qu’on va se rendre compte que le geste posé n’était pas volontaire ou perçu autrement par lui. On a aussi beaucoup plus de chances d’obtenir des excuses et de faire réaliser à l’autre qu’il a peut-être dépassé les bornes en l’abordant de cette façon, plutôt que si on l’attaque. Quand on se fait attaquer, logiquement, on se défend (c’est comme au hockey, t’sais)… Donc, l’attaque est rarement une bonne idée.

2) Se parler face à face :

C’est sûrement pas la première fois que tu lis un texte qui te conseille de ne pas régler tes chicanes de couple par texto. Mais je te le répète, parce que c’est tellement vrai! Les textos, c’est une invention super le fun pour pouvoir communiquer rapidement et se parler plus souvent, mais pour régler un conflit, c’est zéro. Le ton employé s’interprète difficilement et comme je disais plus haut, on peut prêter de mauvaises intentions à l’autre bien plus facilement par texto. On peut s’imaginer que l’autre emploie un ton baveux ou mesquin alors que ce n’est pas le cas. Ou pire encore : on peut employer un ton baveux ou mesquin et quand on se le fait reprocher, on ne l’assume pas pleinement et on rétorque que c’est le texto qui a été mal interprété…

Bref, le monde des textos est une marée d’interprétations et se faire bien comprendre est pratiquement impossible. Si vous ne pouvez vraiment pas vous voir, appelez-vous; c’est déjà mieux que les textos! Sauf que, avouez que le câlin de réconciliation (ou plus…) est difficile à se donner virtuellement ou au téléphone. Après une dispute, tu veux serrer l’être aimé dans tes bras!

3) Se rappeler les sentiments qu’on éprouve pour l’autre :

C’est la base, et pourtant on l’oublie vite quand les émotions prennent le dessus. Pourquoi on est en couple avec cette personne déjà? Ah oui, parce qu’on l’aime! Pendant une chicane, juste de se rappeler à quel point on aime cette personne et qu’on ne veut pas la perdre va nous ramener sur le droit chemin et nous motiver à vouloir à tout prix que le conflit se règle au plus vite.

En effet, je pense qu’il ne faut pas laisser les émotions négatives prendre le dessus au point de laisser perdurer la chicane pendant des jours, histoire de « dépomper ». Oui, c’est parfois nécessaire de laisser la poussière retomber et de se calmer avant d’aborder un conflit, mais pas trop longtemps. J’ai pour mon dire que chaque journée passée à être en chicane avec la personne qu’on aime est une journée perdue durant laquelle on aurait pu s’aimer à la place de se détester. Se rappeler ses sentiments aide à digérer et à passer à autre chose plus rapidement.

4) Vider le sujet :

Tout le monde ne sera pas d’accord avec moi. Certains diront que des sujets de chicane sont trop banaux pour s’y attarder trop longuement et ne voudront simplement pas s’obstiner. Il n’est pas question de s’obstiner pour rien ici, mais bien de s’assurer que les deux parties ont pu faire part de leurs sentiments par rapport à un sujet et que tout ce qui clochait a bien été réglé.

Non, vous ne vous entendrez pas sur TOUT dans la vie, c’est impossible puisque vous être deux personnes distinctes (même si vous avez décidé de vous faire un Facebook commun… et là-dessus, je vais m’abstenir de commentaire). Mais sans être obligés d’arriver à un consensus sur chaque point, essayez de vous écouter et de vous comprendre. Concluez la discussion avec une solution pour que ça n’arrive plus dans le futur.

Ce truc est selon moi très important, car c’est ça qui va éviter que les anciens sujets de chicane refassent surface et viennent vous hanter plus tard. On ne veut pas qu’à chaque conflit, madame remette dans la face de monsieur qu’il ne lui parle pas comme du monde devant ses amis parce qu’elle l’a encore sur le cœur (ou qu’elle a pris un verre de trop). Si on a encore quelque chose « sur le cœur » (verre de trop ou pas), c’est qu’on n’a pas vidé le sujet et que ça n’a pas été réglé convenablement. Parce que non, c’est pas à toi de juger qu’un sujet n’est pas assez important pour en parler si ce sujet semble important pour ton partenaire. Vous bénéficierez tous les deux d’avoir pris le temps de bien régler ça.

5) Apprendre :

C’est quétaine, mais vrai : On apprend de chaque difficulté dans la vie. Servez-vous de vos chicanes pour vous rendre plus forts au lieu de les laisser affaiblir votre couple! Ne faites pas la même erreur deux fois et si vous vous aimez autant que vous le prétendez, faites les efforts nécessaires; votre couple sera à l‘épreuve de tout!

Voilà! Vous êtes maintenant prêts à affronter n’importe quel conflit de couple (ou presque)! Faites l’amour et non la guerre!

 

À lire aussi : 5 conseils astucieux pour gérer un conflit amoureux

 

 

G.

Image

Source photo : Pixabay

Publicités

Laisser un commentaire