Moi, l’hiver, j’hiberne

Comme Vigneault l’a si bien dit avant moi: «Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver». Évidemment, contrairement à moi, il avait adopté un ton optimiste et musical et moi, eh bien moi, je me plains. Je me plains du vent, de la neige, du verglas, du froid et …

Publicités