Parce que le «Nous» ne nous va pas

Laissons-nous le droit d’être. Juste être. Être toi, être moi. Parce que le « Nous » ne nous va pas. Qu’on se permette d’être heureux l’un sans l’autre, ou avec d’autres. Qu’on lâche prise sur ce qui devait être, sur ce qu’on aimerait être. Parce qu’à force d’essayer, à avancer toujours plus …