T’as pas de couilles


ÉTATS D'ÂME, STYLE DE VIE, TEXTES DE P., Voyages, x / mardi, septembre 25th, 2018

Ou le jour où j’ai décidé de sauter en parachute à Hawaii.

Boum boum, ton coeur bat, boum boum boum boum, de plus en plus fort. Tes mains deviennent moites, ta respiration augmente, ton teint blêmit; 7 000 pieds et t’es juste à la moitié! Tu continues à monter, et toi tu te perds dans tes pensées!

Retour dans le temps dans tes pensées:

Au Parc Rivard, quand t’avais 13 ans et que tu étais tout en haut des estrades et ton chum t’as crié: «T’as pas de couilles! Envoye, saute!!!» T’as sauté!

Quand t’es monté en haut du tremplin de 10m la première fois et qu’arrivé en haut, tout ce que t’avais le goût de faire était de retourner dans le ventre de ta mère, mais la belle Anne te regardait… alors t’as sauté!

Quand à la danse chez un ami, y’avait la belle fille aux yeux bleus, que t’as pris tes couilles dans tes mains et que tu l’as invitée à danser et en plus, t’as eu les couilles de l’embrasser… t’as sauté!

Quand t’as trouvé l’amour, le vrai, quand t’as quitté le nid familial (tard, j’en conviens, mais on est comme ça nous, les libanais) et que t’as fait Le Grand Saut!

Quand quelques années plus tard, tu as vu naître la prunelle de tes yeux, ta princesse, là t’as fait le saut le plus important de ta vie avec un sourire collé au visage.

Quand un collègue aux cheveux un peu bizarres t’offre de changer ta job pour faire le saut chez «les grands», t’as mis les 2 pieds ensemble et t’as pas juste sauté, tu t’es même élancé!

Quand la vie a fait trembler la terre sous tes pieds et a ouvert une crevasse si profonde que t’en voyais pas le fond… O.K., cette fois-là t’as pas sauté, t’es tombé de f*cking haut, mais c’est tout juste pareil.

Quand t’as décidé d’aimer de nouveau, d’être heureux à nouveau, quand t’as rencontré cette personne spéciale qui t’a fait croire que l’amour existe encore, t’as sauté à bras ouverts!

Alors pourquoi? Pourquoi rendu a 10 000 pieds, tu te questionnes à sauter, dude?

14 000 pieds… on saute dans une minute! Je m’avance tranquillement vers la porte, la majestueuse côte nord d’Hawaii s’étend à perte de vue devant moi et j’ai la chienne! Et si? Et si je me re-blesse? Et si c’est plus grave? Et mes kids? Et ma blonde? Et ma famille? Et ma job? Et pourquoi toutes ces questions que je n’avais pas y’a 10 ans?

Mes pieds flottent dans le vide, mon coeur bat à tout rompre, je commence à perdre le souffle, je vois des étoiles en plein jour, mon estomac est passé de mes talons a mes amygdales en moins de 3 secondes… le vent me flagelle le visage à une vitesse époustouflante. À part la côte et quelques plages, je ne distingue plus aucune maison, même la montagne la plus élevée semble si petite d’ici…

Toute ma vie, j’ai contrôlé mes sauts, sauf une fois et my god que j’ai détesté ne pas avoir le contrôle sur cette situation. Le contrôle! C’est ça! Je n’ai pas le contrôle et ça me fait paniquer! En plus, c’est f*cking haut… Elle est où ma limite? Bon une autre question! Je ne me suis jamais imposé de limites, carpe momentum, que j’me suis toujours dit.

Je ferme les yeux et…. quelques minutes plus tard, je suis de retour sain et sauf sur le plancher des vaches, heureux mais déçu, exalté mais vidé.

On dit qu’avec le temps on s’assagit…

 

À lire aussi: J’ai pas de couilles

 

 

 

P.

image1 (1)

Source photo: Unsplash

Publicités

Laisser un commentaire