ÉTATS D'ÂME CATHERINE PARENT STYLE DE VIE x

Être en couple avec Elvis Wong – Ou la fois où on m’a demandé si les asiatiques avaient des petits pénis

Je ne savais pas trop quand j’allais en parler publiquement, t’sais parce que ça me met encore en maudit des fois les jugements des gens, pis je ne suis pas encore ben bonne. Je suis sensible, je l’aime pis j’haïs les gens. Pas tous les gens, mais #lesgens.

Tout cas, pour ceux qui ne le savent pas encore, mon chum est d’origine asiatique. Un genuine, 100%, pure laine, Bruce Lee, Mr Miyagi, son nom d’animateur de camp de jour c’était «Egg roll» pis toute la patente. Un pas chinois, un Coréen. Un Coréen qui s’appelle Pierre Ouellet. Super exotique, hein?

Publicités

C’est la première fois que je suis en couple avec ce qu’on appelle (et que ça m’énarve 🙄) une minorité visible. Mais bon, je comprends par là que c’est pour dire «ça parait qu’y est pas d’souche».

Donc, évidemment y est adopté. Son nom en Corée c’était Hyowon Nam. Nam ça veut dire Tremblay en Coréen. Il a été trouvé à l’âge de 2 jours dans une ruelle en banlieue de Séoul en février 1980. Ils l’ont amené dans un centre d’adoption où il a (sur)vécu 9 mois avant d’être shippé à l’aéroport JFK de New York, où ses (vraiment) gentils parents québécois attendaient leur enfant choisi et souhaité depuis si longtemps.

On y est donc, je sors avec un Pierre, Coréen, souverainiste, au dos largement tatoué d’un signe ostentatoire catholique, qui porte des chemises carreautées en flanallette, qui parle comme toé pis moé et parfois même comme Raymond le camionneur de Repentigny, qui capote sur la poutine René Lévesque de la Microbrasserie Noire et Blanche, qui est pourri avec l’informatique (oui, même pour un asiatique 🙄), qui me gosse pour aller à Rivière-du-Loup et qui connaît mieux l’histoire et la politique du Québec que beaucoup d’enseignants d’univers social avec qui j’ai travaillé.

Il est tellement québécois, qu’à 18 ans il s’est fait tatouer une série de signes chinois sur le bras droit, parce qu’il ne savait pas qu’il existait une écriture coréenne. Alors si ça se trouve, il se promène avec «Soupe Won Ton en spécial les mardis» de tatoué sur le bras depuis 20 ans. C’est peut-être pour ça que les asiatiques le regardent weird aussi. Parce que oui, les asiatiques le regardent avec des faces weird eux aussi. T’sais quand tu fittes partout et nulle part?

Alors, disais-je, pour la première fois, je sors avec un «étrange-que-ça-paraît». T’sais, moi là, me suis toujours positionnée contre le racisme haut et fort, je tripe sur les cultures étrangères et sur les pubs de Benneton, mais là c’est la première fois où ce n’est pas que théorique. Que je le vis de l’intérieur. Pour vrai. Ça me donne souvent envie de respirer dans un sac brun ou de passer dans le Allô Police: «Une femme de 39 ans poignarde un homme dans la cinquantaine dans l’œil avec un mascara haut de gamme», comme titre accrocheur.

Fait que, Pierre et moi on est allés à la St-Jean.

Ce qu’il faut savoir d’abord, c’est qu’à chaque fois qu’on sort ensemble, que ce soit au resto, dans le métro (ben oui viarge, même en ville!) ou une affaire ben glorieuse comme l’épicerie, on se fait dévisager.

Pis on se tape 4 types de «dévisagement»:

😡: Le raciste qui nous regarde croche, choqué de voir un jaune (ma couleur préf en plus, pis y est même pas jaune misère!) avec une blanche.

😳: Le regard de peur parce que mon chum a souvent l’air d’un Yakusa pis la personne se demande s’il n’est pas un gars de la triade asiatique de Brossard. Genre.

😍: Les ouverts qui trouvent ça donc cool le multiculturalisme pis qui nous regardent avec des yeux remplis d’admiration en venant presque nous faire une bine sur l’épaule pour nous féliciter de notre ouverture sur le monde. Ils trouvent qu’on est un exemple d’inclusion et ils songent presque à faire un selfie avec nous pour leur prochaine publication Facebook dans laquelle ils taggueraient Justin Trudeau.

😆: Le curieux qui se retient difficilement, comme pour une envie pressante après avoir bu, par inadvertance, une gorgée d’eau dans la douche de son resort cheap au Mexique, de nous poser mille questions toutes plus stupides les unes que les autres.

Parlant de questions stupides; depuis que je sors avec Pierre, j’ai reçu bon nombre de commentaires et questions tous plus innocents (dans le sens épais) les uns que les autres. Laisse-moi t’en recenser un peu…

«Cath, tu sors avec un asiatique, j’ai vu ça sur Facebook! J’étais surpris vu que t’aime pas ben ça d’habitude les gars petits.
– Mon chum mesure 5’10

«Cath, j’ai vu ton nouveau chum sur FB! Y est beau pour un asiatique.
– Ta yeule

«Cath, t’es pas obligée de me répondre, mais c’est tu vrai que les asiatiques ont des petites graines?
– J’ai couché avec 1 asiatique sur 4,3 milliards dans le monde, soit plus de la moitié de la population mondiale, je ne pense pas pouvoir me prononcer sur le sujet à moins d’être la fille à la cuisse la plus légère que la Terre n’ait jamais portée

«Ça doit te faire du bien un asiatique, sont calmes ce monde-là, toi t’es tellement énergique.
– Oui vraiment, il lévite même pis il peut aussi guérir des cancers par la pensée. L’autre matin, après son 2ème café, je l’ai vu hypnotiser un cobra.»

«Ça doit être cool sortir avec un asiatique, il doit faire des bons pad thaï!
– Y est Coréen.
– Ah cool, des bon rouleaux de printemps alors.
– Y est meilleur avec le pâté chinois.
– Ouin, ça doit hein!
– 😒»

«Ton chum doit faire des arts martiaux!
– Non il joue au tennis.
– Ah il doit être bon, sont bons les Chinois au ping-pong!
– Pis toi, ton chum y joue tu au hockey?
– Non pourquoi?
– Rien juste de même.»

«Je me demande à quoi ressembleraient vos enfants… Y seraient tu bridés tu penses?
– Non sûrement pas, vu que j’ai les yeux bleus.
– Ah ouin, c’est vrai……. (bruit de criquets), t’es tu en train de m’niaiser là?
– Oui.»

Alors on est allés fêter notre belle nation québécoise qu’on aime tellement tous les deux. Et tout le week-end, mon amoureux magnifique et moi on s’est fait dévisager au moins 30 fois, surtout quand il chantonne les paroles de Plume pis qu’il me colle durant un show de Vincent Vallières.

Pis je pogne les nerfs par en-dedans. Pis lui il me calme, t’sais y est asiatique! Il me calme parce que pour lui, c’est juste ben normal. C’est sa réalité. Il a normalisé l’imbécillité humaine, le racisme pis les jugements de valeur. Il l’a fait pour lui, parce qu’il est intelligent émotionnellement pis parce qu’il sait exactement qui il est.

Il m’a fait comprendre que les gens ne sont pas tous racistes ou caves. Que les gens sont souvent curieux et malhabiles. Y est fin. Empathique pis brillant. Y est meilleur que moi.

Pis moi ben j’ai envie de lui dire que je suis heureuse d’être avec lui pour supporter le poids des malcurieux. Parce que maintenant, les regards sont divisés. Sur lui. Sur moi. À deux, tout est plus facile à porter. Même les cons. Surtout les cons du style camping Ste-Madeleine.

(Ah oui, pis j’ai réfléchi à la question du sans-génie qui me demandait à quoi pourraient ressembler nos enfants. J’ai trouvé et je répondrai de manière enthousiaste ceci : David Usher 🤘🏻💛🤤).

 

 

 

 

Catherine Parent, collaboratrice ponctuelle et chroniqueuse à quB Radio

57541848_2303683829879418_4791972841249570816_n

Crédit photo: Catherine Parent

Publicités

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire