ÉTATS D'ÂME TEXTES DE JO. x

À toi, futur papa

À toi, futur papa… homme si grand par en-dedans. Comme si ta bonté ne savait pas ou s’arrêter. Je t’ai choisi pour le restant de ma vie. Ce n’est pas rien, car il y aura encore beaucoup de demains. Mais je n’ai pas peur de la grandeur de ton cœur. Tu m’aimes sans me faire de peine, telle que je suis, avec mes débris du cœur et de l’esprit. Tu acceptes mon passé et la façon dont il m’a brisée, tu ne cherches pas à me réparer, tu veux seulement m’aimer.

Notre petit bébé qui est en train de se développer sait déjà qu’il sera aimé. Il sera si choyé de t’avoir comme papa. Tu seras si aimant, si présent. Ton grand cœur saura lui inculquer que de belles valeurs. Ton humilité lui enseignera la simplicité. Ton histoire lui donnera espoir. Ton ambition sera pour lui source de motivation. Ta force sera sa force, ta tranquillité son immunité, ton énergie sa source de vie. Tu lui montreras le chemin, celui du bien.

J’ai confiance qu’en ta présence il aura la plus belle des enfances. Il apprendra à gagner et à perdre, à tomber puis à se relever. Il apprendra que tout n’est pas donné, qu’il faut travailler pour y arriver. Tu lui apporteras réconfort et le rendras plus fort. Tu lui feras comprendre que parfois il vaut mieux attendre, que rien ne sert de courir vers l’avenir, que maintenant est son plus beau présent. Tu partageras avec lui une sagesse remplie de tendresse.

Tu seras le pilon de la famille, équilibre qui nous rend libre, le soutien dont on aura besoin. Tu seras là pour nous, prêt à tout. J’ai confiance en ta patience, ton sourire sera notre avenir, ta stabilité notre sécurité. Un futur rempli d’aventures, une route sans déroutes, un chemin sans chagrins. À tes côtés, nous pourrons rêver, voler et rien ne pourra nous arrêter. Ce sera un long voyage, sans naufrages. Une belle odyssée à tes cotés.

 

Lire aussi:
Lettre à mon enfant à naître
Promesse à mon enfant

 

 

 

Jo.

josee

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire