STYLE DE VIE TEXTES DE ALEXE. Trucs et astuces x

Rentrée littéraire 2019 – partie 1: J’attends impatiemment…

La rentrée littéraire, je l’ai déjà dit, c’est sûrement ma période préférée de l’année puisqu’elle s’étend de août à novembre. Ensuite, tu reçois des livres pour Noël. Faque, c’est des nouveaux livres presque 6 mois par année. Je suis une fille comblée, je n’en demande pas plus.

Voici donc les titres que j’attends impatiemment pour le mois d’août et septembre:

 

1. Stalkeuses – Collectif sous la direction de Fanie Demeule & Joyce Baker (Québec Amérique) – 13 août 2019

stalkeuses.jpg

«Écrites par quinze femmes et un homme aux plumes électriques, les nouvelles de ce collectif nous mettent dans la peau de stalkeuses, ces femmes qui suivent leurs obsessions et qui ne s’en excusent pas. À travers leurs regards indiscrets, les stalkeuses nous confrontent à notre propre voyeurisme.»

Le concept est parfait, de courtes histoires de gens qui stalkent et qui ne s’en cachent pas. On a toutes déjà fait l’agent FBI sur les réseaux sociaux pour en apprendre plus sur des gens. Très hâte de lire ça.

 

2. Mon ennemie Nelly – Karine Rosso (Hamac) – 20 août 2019

ennemienelly.jpg

«J’eus à nouveau l’intime conviction que tu résumais les enjeux qui m’habitaient pour t’adresser directement à moi. Des années plus tard, en cherchant cette rubrique dans les archives du Net, je fus cependant renvoyée à l’émission dont tout le monde avait réellement parlé, celle que l’histoire avait choisie pour me rappeler qu’après t’avoir vue crucifiée, je t’avais (par instinct ou par lâcheté) reniée. Pour me faire pardonner, je finirais par prêcher ta parole jusqu’à en être habitée, hantée, poursuivie.»

J’adore Hamac, j’adore tout ce qui parle de Nelly Arcan. Ça risque d’être un beau mix. Karine Rosso étant une des fondatrices de l’Euguélionne, librairie féministe du Village, maîtrise bien les questions qui touchent les femmes en littérature. Et Nelly Arcan est une auteure incontournable pour la littérature québécoise. Aussi très hâte de mettre la main sur ce livre.

 

3. Folles frues fortes – Collectif sous la direction de Marie Demers (Tête dure, nouvelle collection de Tête première) – 27 août 2019

follesfruesfortes

«FORTE : La douceur et de la fragilité sont des attributs liés à la «vraie» féminité. En contrepartie, la force, physique et mentale, serait l’apanage du masculin. Les Fortes, qui n’ont rien des poupées de porcelaine ou des nymphettes soumises, dérangent. La Forte est un modèle de puissance, de résilience et d’audace

Le collectif regroupe des textes de Marjolaine Beauchamp, Martine Delvaux, Marie Demers, Fanie Demeule, Marie-Sissi Labrèche, Maude Lafleur, Catherine Mavrikakis, Katherine Raymond et Marie-Ève Sévigny. Des noms assez connus en matière de féminisme! Un beau groupe qui saura certainement nous faire réfléchir sur la position des femmes aujourd’hui.

 

4. C’est une farce – Stephen Thomas (Tête première) – 16 septembre 2019

cestunefarce

«Ces textes qui empruntent leur forme à celle de la blague n’en sont pourtant pas, loin de là. Le ton désarçonnant de rigidité et l’apparente dépersonnalisation des figures exposées sont autant d’effets narratifs pour surprendre son lecteur avec de profondes considérations philosophiques ou des états méditatifs inquiétants, et aborder entre autres les questions d’identité de genre, la sexualité, et des différentes façons d’appréhender le monde

Récipiendaire de plusieurs prix, ce livre explore la littérature contemporaine et les différentes formes de textes modernes comme les fils d’actualité. Il semble bien être une expérience en lui-même, ce qui rend le contenu aussi intéressant que la forme par laquelle il se présente. À voir!

 

5. Comme des animaux – Ève Lemieux (XYZ) – 11 septembre 2019

commedesanimaux.jpg

««La réalité, cette salope qui court vite, me rattrape

Philo Flynn aime quand ça claque, quand ça dérape. Coûte que coûte, elle veut qu’on l’aime fort: il faut nourrir la bête qui lui dévore le cœur. Tant pis pour Tania. Tant pis pour papa. Tant pis pour les gars trop gentils et surtout, surtout, tant pis pour Philomène

Moi, j’aime les livres où il y a du drame et que ça dérape. Je devrais aussi être satisfaite par ce livre. Avec son expérience au cinéma et à la télévision, elle saura assurément nous accrocher avec ce roman érotique!

 

6. Ta mort à moi – David Goudreault (Stanké) – 18 septembre 2019

tamortamoi

«Marie-Maude Pranesh-Lopez est aux prises avec un «trou blanc» qui la pousse à toujours fuir vers l’avant, à tout essayer, ce qui se solde invariablement par une profonde indifférence. Sa mère provoque volontairement des accidents de la route, qui causent des embouteillages. Son père, fervent consommateur de psycho-pop, se livre à la méditation chromatique et adhère à tout ce qui peut favoriser sa croissance personnelle. Dans un récit déconstruit, entrecoupé de pages de journal intime de Marie-Maude, l’auteur explore le thème de la fatalité, en mettant en scène des personnages pour lesquels la rédemption n’arrive pas.»

Je crois que peu importe ce qu’il écrira, j’aimerai toujours la plume de David Goudreault. Il m’a tellement émue et fait rire avec sa trilogie de la Bête (si tu n’as pas lu, il a aussi publié La Bête Intégrale qui réunit les trois livres en un). Ses livres sont tout autant prenants que ses textes de slam. Vraiment un artiste à connaître et suivre. Je suis vendue juste au nom de l’auteur !

 

7. Le Nord retrouvé – François Lévesque (Tête première) – 24 septembre 2019

«Le Nord retrouvé dévoile cinq personnages liés entre eux parmi lesquels un, central et commun, est absent. Habitants d’une ville minière autrefois prospère, les trois premiers, enclavés dans la solitude, le silence et l’hypocrisie, incarnent l’aveuglement volontaire. Le quatrième, capable d’amour et de mémoire, fait malgré lui resurgir les souvenirs douloureux du trépas du cinquième, un jeune métis aux origines cries, pris entre deux mondes

Tellement hâte de pouvoir compléter cette série. J’ai vraiment aimé les deux premiers livres qui nous amènent dans un monde spirituel et épeurant. Ces livres m’ont aussi fait découvrir François Lévesque, pour qui j’ai craqué. Chaque fois que je tombe sur un de ses romans, je ne peux m’empêcher de me le procurer.

Alors voilà, c’était un petit survol de quelques titres qui seront certainement dans ma PAL (pile à lire) des prochaines semaines. Des dizaines de titres seront dans les librairies prochainement. N’oubliez pas d’encourager l’achat local et les librairies indépendantes. Nous sommes vraiment chanceux au Québec, avec nos nombreuses librairies indépendantes de quartier.

N’hésitez pas à me partager vos lectures de la rentrée et vos belles librairies de quartier!

Bonne lecture xo

*Suis Alexe sur Instagram pour en savoir plus sur ses lectures en temps réel!

 

 

 

Alexe.

IMG_8858

Source photo: Pexels

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire