ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel TEXTES DE CLAU.

Les peurs qui nous empêchent d’avancer

Quelles sont vos plus grandes peurs? Les serpents? Les araignées? La mort? Pour ma part, j’ai peur du cancer et des hauteurs. Les peurs sont essentielles à notre survie. Quand on marche tranquillement dans la rue et qu’un autobus nous fonce dessus, c’est bien utile d’avoir peur et de se déplacer pour éviter d’être frappé. Ainsi, notre capacité à percevoir les dangers et à agir en conséquence fait partie de notre instinct de survie. Par contre, êtes-vous d’accord pour dire qu’en 2019, nos peurs ont pris des proportions énormes? Les peurs et l’anxiété (l’appréhension du danger) sont devenus tellement présents qu’ils nous empêchent, jusqu’à un certain point, d’avancer et de nous épanouir comme êtres humains.

Je vous ai partagé avoir peur du cancer et des hauteurs. Il y a un de ces dangers que je peux contrôler et l’autre non. Je peux choisir de ne pas faire de bungee ou de parachute, mais je ne peux pas choisir de ne pas avoir le cancer. Or, il m’arrive de mettre beaucoup d’énergie sur la peur que je ne contrôle pas, comme si le fait de m’en préoccuper me donnait de l’emprise dessus. Vous serez d’accord pour dire que c’est faux. Peu importe nos habitudes, personne ne peut affirmer qu’il n’aura jamais le cancer.

Nous sommes dans une période où les gens ont un grand besoin de contrôle sur leur environnement, et dans les faits, nous contrôlons beaucoup de choses. Je veux m’acheter un vêtement, je le commande sur internet en 30 secondes. Je veux une recette, Google me la trouve. Je n’ai pas envie de parler à telle personne, je la bloque sur Facebook et je ne réponds pas à ses textos, etc. Tout est facile, rapide, et sans effort.

Cependant, comment faire pour avancer dans la vie en évitant constamment ce qui nous confronte? En tentant de tout contrôler et en évitant les situations où nous ne pouvons prédire le résultat?

J’ai lu un texte récemment qui disait que le principal obstacle au bonheur était la peur. La peur de prendre une décision importante, la peur d’essayer quelque chose de nouveau, la peur de se tromper, etc. Si on revient à la base de la peur, qui est d’assurer notre survie, qu’est-ce que l’on risque à se lancer dans le vide (la métaphore on s’entend, pas se lancer dans le vide en bas d’un immeuble)? On risque peut-être d’être déstabilisé, de sortir de sa zone de confort, de susciter des commentaires ou des critiques. On risque peut-être de réussir ou de se tromper. Qu’est-ce qui est si dangereux dans ce que je viens de nommer? Rien ne met en péril notre survie, mais cela met en péril notre image en société et l’image que nous avons de nous-même, autrement dit notre estime personnelle.

Si on revient au fait qu’il est impossible de tout contrôler, encore moins de contrôler ce que les gens vont penser de nous, pourquoi ne pas prendre plus de risques? Le danger se construit dans la façon dont nous percevons une situation. Si je me dis que ce sera une catastrophe et que tout le monde va rire de moi si j’échoue, je vais le vivre de cette façon. Si je me dis que j’aime mieux essayer et apprendre de mes erreurs peu importe ce qui arrivera, je vais avancer.

 

 

 

 

Clau.

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire