ÉTATS D'ÂME Maman STYLE DE VIE TEXTES DE VAN. x

J’étais déjà mère, je suis devenue belle-mère…

Désirer devenir maman, porter cet enfant en moi, lui donner la vie et enfin l’avoir dans mes bras. Je l’aimais, je l’aime et je l’aimerai, mon Noah. 

N’avoir vécu aucun de ces moments à quoi me rattacher et accueillir des enfants qui me sont étrangers dans ma vie me faisait peur. J’avais peur de ne pas ressentir cet amour si puissant, si naturel que j’éprouvais pour mon fils face à eux. J’avais peur de moi, j’avais peur d’eux… tellement de craintes et d’appréhensions nourrissaient mon esprit. Allais-je être à la hauteur? Est-ce qu’ils allaient m’accepter, ou encore mieux, m’aimer?

C’est un rôle flou… deuxième maman, grande amie, ennemie?

J’ai réalisé qu’être une belle-mère, tu ne le deviens pas, tu le vis tout simplement. Je me suis étonnée à penser à eux lorsqu’ils n’étaient pas là, à m’ennuyer d’eux, à ressentir le besoin de les coller et de leur dire les mots fatidiques: «JE T’AIME». 

Ce n’est pas la grossesse, le temps passé avec eux ou ton titre de belle-mère qui déterminent et quantifient l’amour que tu peux ressentir pour des enfants qui ne sont pas biologiquement les tiens. Il a suffi d’une marque de tendresse pleine d’authenticité venant d’eux à mon égard et mon cœur a explosé.

 

Depuis 1 an, je partage mon quotidien avec 2 enfants dont j’ignorais l’existence avant de rencontrer leur papa. J’ignorais que je me ferais frapper par une vague d’amour si puissante que je deviendrais la meilleure version de moi-même, une meilleure maman et peu importe ce que je suis pour eux; belle-mère, complice, amie et blonde de leur père.

Eh bien, je les aime tout simplement et je fais de mon mieux auprès d’eux. Est-ce que c’est toujours rose d’être dans l’ombre de la mère… t’sais, la vraie maman avec le titre pis toute ce qui vient avec…?! La réponse est NON! C’est ingrat, c’est parfois frustrant, parfois triste, mais au final, je ne suis pas là pour prendre la place de qui que ce soit et encore moins revendiquer ma place. Je veux juste être là pis les aimer. 

Même s’il est vrai que nous ne sommes pas liés par le sang, il est également vrai que nous sommes liés par quelque chose de fort et puissant, pis ça, c’est assez pour que je porte mon chapeau de belle-mère avec fierté et amour.

 

❤️ Axel & Zack ❤️

 

 

À lire aussi: L’histoire d’une belle-mère

 

 

 

Van.

IMG_0243

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire