DÉVELOPPEMENT Personnel Professionnel STYLE DE VIE TEXTES DE CetC Woman Crush x

WOMAN CRUSH: Karel Couture

Comme vous savez, chaque mois, on vous présente une femme qu’on admire ou qu’on adore. Ce mois-ci, Geneviève a choisi de vous présenter Karel Couture, qu’elle a d’abord découverte grâce à OD Afrique du Sud. Puis, amis en commun et tout le tralala ont fait en sorte qu’elle est devenue amie avec Karel. Geneviève tenait à la choisir comme Woman Crush aujourd’hui, parce qu’elle a eu la chance de voir en Karel, ces derniers mois, une femme positive, vraie, fidèle à ses valeurs et ambitieuse! On vous la présente! Bonne lecture!

 

Nom: Karel Couture

Originaire de: Longueuil

Âge: 24 ans

Profession: Conseillère en vente internet dans le milieu automobile

 

Quel est ton parcours de carrière? 

Je travaille dans le retail et la vente depuis que j’ai 15 ans, j’ai eu des postes de gestion également. Après ma sortie d’OD, j’ai vu ça comme une opportunité de recommencer un peu à zéro, puisque j’avais démissionné de mon travail pour l’émission. Le milieu automobile a toujours été un objectif de carrière pour moi, alors me voici! J’aide les gens à trouver un véhicule dans le confort de leur chez soi! :)

Qu’aimes-tu le plus de ton travail?

Aider les gens, prendre le temps de leur parler, de leur poser des questions sur leurs besoins, mais aussi parfois prendre la peine de leur expliquer comment fonctionne un crédit ou même leur faire connaître des aspects plus techniques d’un véhicule. J’aime aussi les gens qui travaillent avec moi, les faire rire pour moi dans une journée est de la plus grande importance.

Ton passage fut bref, mais plusieurs t’ont connue grâce à Occupation Double Afrique du Sud. Qu’est-ce qui t’a poussée à t’inscrire?

Je sortais d’une relation toxique. Je voulais me prouver à moi-même que je pouvais faire ce dont j’avais envie et me prouver que j’avais assez confiance en moi pour le faire aussi. Une partie de moi voulait juste prouver au monde entier à quel point j’étais nice, hahaha (joke)!!!

Qu’est-ce que ton passage sur le tapis rouge t’a appris sur toi?

De ne jamais changer pour personne. Dans la vie, les chose se passent pas toujours comme on se l’imagine, il faut lâcher prise et accepter ce qui arrive. Mon estime en a pas vraiment pris un coup, contrairement à ce que les gens pensent. Au contraire, je m’assume encore plus à ce jour et si les gens ne veulent pas faire partie de ma vie ou que je ne fasse partie de la leur, c’est juste comme ça que ça doit se passer et c’est juste pas meant to be. Mais je ne changerai plus jamais pour personne.

View this post on Instagram

Du soleil toute la vie svp 🌻

A post shared by Karel Couture (@karelcouture) on

 

Si c’était à refaire, le referais-tu?

Honnêtement… je le sais pas. Je suis encore à ce jour en réflexion haha!!! Ça m’a tellement appris sur moi-même et j’en suis reconnaissante, mais les mois suivants, ça n’a pas été tout rose pour moi. Je ne le faisais pas pour l’attention que ça pouvait créer autour de moi et je me battais constamment contre cette image-là. J’ai perdu beaucoup d’amis, qui au final, ne l’étaient peut-être pas autant que je l’aurais cru. La pression de devoir être un influenceur, la game derrière les réseaux sociaux et les gens qui t’utilisent pour une visibilité… C’est un monde assez twisted par bouts… Pis moi, je suis tellement une personne honnête et transparente, j’apprends encore un an plus tard à trouver un équilibre.

Quels conseils donnerais-tu aux gens qui veulent aller à Occupation Double?

Assure-toi d’avoir bien réfléchi à pourquoi tu le fais, de te connaître assez pour pouvoir te mettre de l’avant comme ça, devant tout le Québec. Assure-toi d’avoir un but quand même défini par rapport à ton expérience, mais surtout, ne te laisse pas marcher sur les pieds par des gens de cette industrie-là, fais-le pour TOI.

On peut te qualifier aussi d’influenceuse. Qu’aimes-tu le plus de ta vie d’influenceuse?

Je ne me considère tellement pas comme une influenceuse… c’est ça l’affaire, haha! Les premiers 6 mois après ma sortie, je me mettais tellement de pression avec ça, je me rendais malade. Maintenant, je fais juste ma petite vie et je partage ce que j’aime sur mon profil. Honnêtement, je l’utilise plus pour mettre de l’avant des gens qui le méritent. J’ai un peu une idée péjorative de tout ça, je trouve que c’est trop une game. Pas tous les influenceurs sont comme ça, mais quand même.

 

Fais-tu souvent des collaborations? Si oui, as-tu des critères avant d’accepter un contrat?

Non! Je me fais souvent approcher, mais ce que je n’aime pas, c’est d’être traitée comme un produit. Beaucoup de compagnies t’approchent et te garochent ce qu’ils veulent. Moi, je suis très sélective sur ce que je décide de publier pour des compagnies. J’accepte rarement des produits contre de la visibilité, sinon c’est que la compagnie me rejoint dans leurs valeurs. Presque la totalité de mes soins et produits que je présente sur ma page sont payés de mes sous.

Ceux qui te suivent savent que tu es végane. Parle-nous de ce choix de vie que tu as fait.

Ça va faire 6 ans je crois que je suis végane. J’ai toujours été très sensible à cette cause-là. Quand j’étais petite, ma mère restait à la table avec moi pendant des heures pour que je finisse de manger ma viande, ça vous donne une idée, haha! En vieillissant, je me suis éduquée sur le sujet et j’ai décidé que c’était ce qui rejoignait le plus mes valeurs. Je peux pas concevoir de manger un animal, je les aime tellement. En plus, je pourrais pas chasser un animal pour me nourrir, donc pour moi, c’est évident que je pouvais pas non plus me fermer les yeux et aller acheter leur viande emballée à l’épicerie. Je cuisine beaucoup, c’est une de mes passions, donc je survis très bien avec ce choix. On s’en vient avec des restos pas mal cools aussi à Montréal, qui offrent des options véganes! :)

À quoi ressemble une journée dans la peau de Karel Couture?

Beaucoup d’émotions, hahaha. Chaque jour est fait pour avoir du plaisir, mais je dois avouer que mes journées sont quand même calmes, haha. Je suis une énorme workaholic. Je me lève, je vais travailler et je fais mes petites choses. Par contre, tous les jours, je fais tout en mon pouvoir pour que les gens autour de moi soient heureux, donc je ne tiens pas en place à cause de ça, je dirais.

 

Quel est ton plus gros défi au quotidien?  

Gérer ces émotions-là. Je suis très empathique et sensible, je me dévoue beaucoup pour les autres, j’apprends tous les jours à plus penser à moi. Souvent, je vais prioriser les autres et mettre de côté ce que je devrais faire pour moi. C’est le travail d’une vie, mais j’ai fait beaucoup de progrès dernièrement. J’apprends à être heureuse en donnant aux autres, mais aussi en pensant à moi.

Quels sont tes projets futurs à court et moyen terme?

Je suis quelqu’un de très dévouée à mon travail. Prochainement, je dois prendre plus le temps pour mes projets. J’ai déjà essayé de me partir une compagnie de plats préparés véganes, mais c’était pas le bon moment dans ma vie.

J’ai une idée de chaîne YouTube en lien avec mes talents de cuisinière, je ne sais pas encore quand sera la sortie. C’est tellement de préparation, de vouloir et détermination se partir une chaîne YouTube, ça demande tellement de travail.

Comment peut-on réussir à séduire Karel? Quel est ton genre de gars?

Ouuuuuf! Je suis TRÈS difficile, les gars se découragent habituellement assez vite, mais c’est pas grave, parce que je ne veux pas d’un homme facile. J’aime quelqu’un avec du caractère, mais un bon caractère. Un gars entreprenant et attentionné, parce que je le suis aussi. Un gars qui n’a pas peur du ridicule, parce que je suis parfois un vrai petit clown. Un homme qui sait exactement ce qu’il veut. Quelqu’un de transparent, j’aime les relations honnêtes. Tout se dit dans le respect. Physiquement, je n’ai pas vraiment de genre, par contre, j’ai un faible pour les gars aux yeux et cheveux bruns.

 

 

Pour notre curiosité:

La première chose que tu fais en te levant? Caca, hahaha!

Ton mantra? Quand tu veux, tu peux.

Ton vice? Ma gourmandise, je mange même quand j’ai pas faim, c’est un problème, haha.

Qui t’inspire? Mon père! Il est tellement travaillant, présent et ne dépend de personne. Il y a aussi ma mère, elle vit sa vie à sa façon et ne change pour personne, un vrai petit caractère sur deux pattes. Elle est aimante et fait tout avec son cœur. C’est quétaine, mais vrai. Je les aime beaucoup mes parents.

Ton film fétiche? Un film que je peux écouter 20 fois et pleurer… Kissing Booth, hahaha, j’ai littéralement 15 ans.

Ton produit de beauté préf.? La gamme complète de Sol de Janeiro et les masque GM Collin! Un must.

Le prochain élément sur ta bucketlist? Voyager.

 

Pour suivre Karel sur Instagram, c’est ici : @karelcouture

 

 

 

C. & C.

Source photo: Charles Béland

 

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire