L’alchimie des corps

Il y a d’abord cette attraction, ce désir de proximité physique. On se veut, on se désire, on brûle d’envie de s’enlacer l’un en l’autre. Là, maintenant, comme si un compte à rebours était commencé. C’est insupportable, limite intolérable que de se regarder les yeux dans les yeux alors que …

Publicités