ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel TEXTES DE E. x

Cœur de guimauve

Je ne sais pas si c’est moi qui ai le cœur ramolli comme de la guimauve, mais je vois l’amour de partout ces temps-ci. Et non je ne parle pas simplement des p’tits écureuils qui se câlinent en prévision d’un hiver enneigé selon les prévisions d’Environnement Canada.

Et ce que je trouve le plus beau dans tout cela, c’est que contrairement à mon habitude de Grumpy Cat… ça ne me dérange pas de voir petites et grandes créatures s’aimer au grand jour. Moi qui normalement penserais à pousser sous les rames de métro les amoureux qui se bécotent en attendant le prochain wagon, voilà que je les regarde sans aucun sentiment d’envie ou de jalousie. Je suis contente pour eux voir indifférente. «Embrassez-vous mes loulous, embrassez-vous!», que j’ai envie de leur crier!

Et jusqu’à encore il y a peu de temps, le concept de «LA bonne personne» m’échappait totalement. Et puis à bien y penser… il n’y a pas de mode d’emploi pour savoir qu’on a devant nous «LE bon» ou «LA bonne» personne. «C’est une question de feeling», comme le chantait Martine Sinclair!

Est-ce que ce soudain changement en moi serait dû au fait que pour une fois dans ma vie, je me suis donné le droit de rencontrer quelqu’un de bien? Quelqu’un de prêt à accueillir l’amour mais surtout prêt à le donner en retour? Quelqu’un qui ne veut pas simplement d’une histoire d’un soir, mais qui pourrait envisager celle d’une vie? Un homme à qui le mot «relation» ne fait pas peur et qui ne se sauve pas en courant à l’idée d’en bâtir une?! Eh bien oui… ce spécimen rare existe encore et je suis privilégiée d’en avoir enfin rencontré un.

Il y a de ces gens que l’on croise dans nos vies et qui nous font remettre en question toutes les croyances que l’on s’était forgées au fil du temps. Des gens qui ne correspondent pas nécessairement à ce que l’on croit être bon pour nous. Mais à leur contact, tout devient plus doux, calme, paisible et on se rend compte que finalement, c’est le bien-être qu’ils nous apportent qui compte. Qu’ils font ressortir le plus beau en nous et qu’on a envie que ça se répète encore tellement c’est bon. C’est le sentiment de bien-être et de légèreté que ces gens nous procurent qui nous confirme qu’on a trouvé notre douce moitié. Pas tant s’ils correspondent à ce qu’on s’était imaginé de notre «match parfait».

Les dernières années, j’ai souvent laissé mon cœur être pris pour un punching bag. J’ai beaucoup souffert à aimer des hommes qui ne le méritaient pas. Des hommes qui se plaisaient à recevoir sans pour autant me rendre cet amour. Et moi, je me contentais de miettes, résignée à l’idée que je ne puisse obtenir plus. Parce qu’une possible relation me paraissait utopique. Envisageable pour les autres oui… mais pas pour moi. À croire que je ne le méritais pas.

Et voilà qu’au moment où je décide de changer certains de mes patterns de vie mis en place et répétés depuis des années… boum! Monsieur le pelleteur de nuages me tombe dessus!

Mon pelleteur n’est pas un homme comme les autres. C’est avant tout un grand rêveur, un homme conscient de sa fragilité et qui ne s’en cache pas. Au contraire, il l’assume totalement, ce qui le rend encore plus attachant. Quel plus beau cadeau à m’offrir que de se montrer dans toute sa vulnérabilité? Au-delà d’être un geste courageux, c’est aussi pour moi une grande marque de confiance.

Ce n’est pas le plus riche, le plus fort, le plus grand, mais définitivement le plus beau à mes yeux! Et cette beauté ne se limite pas seulement à son joli minois, mais aussi à son cœur… car ce n’est pas donné à tous d’avoir un cœur aussi pur. Il me fait rire et frémir, à ses côtés le temps me glisse entre les doigts et j’en veux toujours plus. Sa présence est enveloppante comme un nuage de douceur. Nuage qu’il a choisi et pelleté avec soin jusqu’à moi. Adieu les insécurités et les milliers de questions que j’ai pu me poser dans mes relations passées.

Mon pelleteur, c’est la douceur incarnée. Le genre d’homme dont j’ai toujours rêvé. Un mélange de virilité et de bienveillance. Une force tranquille qui me rassure en cas de doutes, qui croit en moi et ne veut que mon bien. Un homme qui a du temps à me consacrer, m’inclut dans sa vie, le genre à cacher un petit mot sur lequel il a gribouillé «Je t’aime» dans ma boîte à lunch.

Mon histoire avec mon pelleteur n’est pas une passion dévorante; elle est simple, saine et se bonifie chaque fois que je le vois. Nous la construisons ensemble. Et c’est peut-être là que réside la clé de notre succès. Une relation qui commence doucement plutôt que d’être aveuglante comme des feux d’artifices… qui sont souvent si flamboyants, mais ne durent jamais bien longtemps.

Moi qui croyais tout connaître au sujet de l’amour, je réalise que dans le fond, je ne sais rien du tout. Que je le cherchais souvent aux mauvais endroits et dans les mauvais bras. Mais quand la main de mon pelleteur prend la mienne et qu’il me murmure doucement à l’oreille: «Je te tiens, je suis là et je ne vais nulle part», je sais que je ne suis plus très loin de l’avoir trouvé.

 

À lire aussi: J’étais désillusionnée de l’amour avec un grand A

 

 

 

E.

img_4290-1

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire