À toi, mon amie détruite…

Je le sais. Je le sais combien ça fait mal. Pis je l’sais que tu le sais que j’le sais.

Pis crois-moi quand j’te dis que ça va passer. Tu vas respirer à nouveau ! Et à grands poumons déployés à part de ça ! Pour l’instant, tu as l’impression que tu regardes le film de ta vie, mais que tu n’en fais même pas partie. Quelqu’un a oublié de te dire que tu étais la scénariste, pis que c’était à toi d’écrire le reste.

Ton cœur est arrêté. Tu as enlevé les piles de ta montre amoureuse, pis tu les as pitchées dans le fond de ton tiroir. Ça ne sera pas toujours comme ça, j’te le jure. Ton pouls va revenir, ma belle. Les aiguilles vont se remettent à tourner. Malheureusement, il n’y a pas de recette miracle à un heartbreak. On aurait été une majorité à se noyer dedans !

Tu t’ennuies de lui. Il fait partie de toi. Ton «toi» du passé. Vous avez eu cette connexion, qui est rare de trouver… Mais guess what ? Il ne sera pas le dernier. Y’a des gens dans la vie avec qui l’on connecte sur tous les niveaux, mais qui arrivent dans notre vie et repartent aussitôt. Je crois que ces personnes sont comme des petits anges qui viennent t’apprendre des trucs sur toi-même pour t’aider à évoluer, mais qui ne sont que de passage. Ça fait mal lorsqu’ils s’en vont, mais les découvertes que tu fais sur toi en valent la peine.

Un moment donné, tu vas ouvrir tes beaux yeux bleus, pis tu vas te rendre compte que la lourdeur dans ton corps est moins pesante. Que le fameux point dans ton estomac commence à se dénouer tranquillement. Pis ce jour-là, tu m’appelleras et on ira prendre un café. On jasera, on rira, pis j’te raconterai la fois où j’ai voulu mourir de douleur moi aussi.

Pis en attendant, si tu as besoin d’une oreille à qui raconter plusieurs fois la même histoire, j’suis là. Si tu as besoin d’une épaule à mouiller, j’suis là. Si tu as besoin d’une présence, juste parce que tu ne veux pas dormir seule (oui, je vais me démaquiller et secouer mes pieds avant de me glisser sous tes draps propres… !), j’suis là. Pis si tu as besoin d’une super amie qui va te répéter autant de fois que tu veux à quel point tu es une personne merveilleuse, qui mérite qu’un homme lui apporte du chocolat quand elle est dans sa semaine… J’suis là !

Maryève.

Publicités