Le fameux service à la clientèle


ÉTATS D'ÂME, STYLE DE VIE, TEXTES DE MB., Trucs et astuces, x / lundi, janvier 8th, 2018

Ahhhhhh, le service à la clientèle…

C’est probablement le sujet qui me tient le plus à cœur, mais qui me met les nerfs en boule tout à la fois.

J’aime le service à la clientèle. J’ai travaillé dans le service à la clientèle toute mon adolescence et même dans mon domaine actuel, le service client est super important. Je ne sers peut-être plus de dames qui veulent des maillots de bain, mais je travaille dans un domaine où on veut que tout le monde soit content tout le temps.

Je me rends compte que tu as deux types d’employés en service client :

  1. Celui qui a vraiment son travail à cœur;
  2. Celui qui s’en contre-c**** (vous comprendrez la censure).

Le type 1 a toute mon admiration. Parce que peu importe ce que tu vis, t’es là, tout sourire, tu m’accueilles, tu m’écoutes, tu discutes, tu me fais sentir importante et tu me fais sortir heureuse d’être contente de mon expérience avec toi. T’es la personne qui fait que je vais peut-être parler de la boutique ou de l’entreprise que j’ai visitée en bien et tu vas même faire en sorte que je vais te recommander. Toi, tu n’es probablement pas assez payé pour ce que tu fais, mais tu le fais pareil pis avec le sourire. Je te dis merci.

Le type 2 me procure un sentiment d’inconfort et de frustration parfois pas si intense que ça, mais des fois, ça fait de moi une cliente presque névrosée. Parce qu’à la caisse ou à l’accueil, tu me fais sentir de trop. Tu me donnes le sentiment que je te dérange. Parce que je ne me sens pas écoutée ou comprise, je ne sens pas que tu as de l’empathie ou une capacité d’écoute. Parce que ton cellulaire ou ta conversation avec ta collègue tout aussi blasée sont plus importants que de nous faire passer une belle expérience. Parce que tu sembles frustré de faire ce travail.

Type 2, je vais te donner un conseil qui m’avait jadis été donné par mon professeur de mathématiques au secondaire (M. Préfontaine, je vous dis merci d’ailleurs). Sa petite leçon de vie a laissé une trace permanente que je tente de mettre en action à tous les jours de ma vie :

« Si tu n’aimes pas ta job, change-la! Si t’aimes mieux vendre des pintes de lait au dépanneur du coin plutôt que d’être actuaire, fais-le! »

Tu vas être mieux dans ta vie, dans ta peau et tu vas avoir un meilleur rapport avec autrui. Ça va te tenter plus d’aller travailler le matin, même si tu as dormi 3 heures. Ça va t’apporter plus de plaisir et un sourire aux lèvres plus facilement.

Tu sais, je ne dis pas que ton humeur de bouette au quotidien, c’est complètement de ta faute. Il y a clairement des clients désagréables, mais si cela représente plus de 75 % de ta journée, peut-être que cela passe un peu par l’énergie que tu dégages?! Je dis ça de même… on jase là!

À toi, type 1, qui mets du cœur dans ce que tu fais, qui s’efforce malgré certains clients ou clientes plates de ne pas assumer que je serai moi aussi comme ça. Merci de me donner le meilleur de toi-même quand mon tour arrive.

Tâchons de donner le meilleur service possible; celui que l’on voudrait recevoir en tout temps, parce que ça fait sourire et que le sourire c’est contagieux. T’imagines la belle chaîne de sourires que ça va faire si on fait ça?!

Pis si cet emploi ne te fait pas sentir bien… change-le!

 

 

MB.

Marjorie

Source photo : Unsplash

 

 

Publicités

Laisser un commentaire