Quand ton horloge ne cesse de faire TIC TAC!


ÉTATS D'ÂME, TEXTES DE L., x / vendredi, septembre 15th, 2017

Depuis que je sais parler, je prépare mon avenir. Toutes les choses que je faisais, toutes les décisions que je prenais dans mon parcours étaient en prévention du futur que je me créais. T’sais, le American dream : le job de rêve, bien payé, la maison avec la grande cour et le gazon toujours bien vert, le chum parfait, romantique et aidant et… les enfants.

Depuis que j’ai 10 ans, je veux des enfants. J’en veux tellement et je veux tellement la famille parfaite que j’analyse tout… TROP! Je choisis mes copains en fonction d’une seule question : « Ferait-il un bon papa? ». Si la réponse est négative, je quitte la relation en espérant trouver mieux ou je tente désespérément et maladroitement de changer la personne que je suis supposée aimer.

Aujourd’hui, j’ai 28 ans et demi et je redoute toutes les années qui passent parce qu’elles me séparent de mon rêve qui, dans ma tête d’enfant, se réaliserait dans ma jeune vingtaine. Il y a des femmes pour qui être maman est le seul but important dans la vie. Je suis de cette gang-là, j’ai hâte d’être maman, je suis née pour être maman.

En attendant, malgré cette horloge biologique qui fait un bruit de tic tac atrocement fort, je me parle. Je me parle plus fort que ce foutu tic tac et je me dis que si le temps n’est pas encore venu, c’est qu’il y a de bonnes raisons.

Patience horloge… ton heure va sonner un jour ou l’autre.

 

L.

laura

Crédit photo : Unsplash

Publicités

Laisser un commentaire