L’Europe : sur la liste noire?


ÉTATS D'ÂME, STYLE DE VIE, TEXTES DE MÉL., Voyages, x / lundi, octobre 9th, 2017

Mon copain est Européen. Environ aux deux ans, nous fixons des vacances pour aller visiter la famille et profiter par la même occasion des splendides paysages environnants. Chaque fois, c’est l’euphorie et la gratitude de pouvoir vivre ces expériences et ces rencontres enrichissantes.

Seul hic : La peur. Beaucoup de gens ne voyagent plus comme avant. Ils vont choisir des destinations différentes en fonction du degré de neutralité ou vont privilégier le sentiment de sécurité au détriment des grandes villes ou des pays plus durement touchés. Pour les plus braves, quant à eux, la crainte fera quand même figure omniprésente du voyage.

L’Europe, mise de l’avant dans cet article, déstabilise par son nombre impressionnant d’attentats. Et outre le fait que pour ceux qui comme nous, ne laisseront pas la peur être le moteur même de leur décision, il faudra s’avouer que le sentiment autour du voyage a tout de même changé. Faut-il s’encourager par contre de savoir que les souvenirs, la joie et l’éblouissement l’emporteront encore et toujours dans cette lutte du pour et du contre.

21767016_1914933348833851_933120823_o

Je suis donc allée voir de plus près ces chiffres, ces statistiques. Pas ceux que nous entendons aux nouvelles ou dans les journaux et qui sont mensongers, mais bien ceux qui ont été méticuleusement étudiés par les auteurs du « Global-Terrorism-Index 2016 ».

Fait étonnant : le risque actuel lors de voyages en Europe est qualifié d’insignifiant, voire bas. Le sentiment qui nous fait ressentir carrément le contraire se joue beaucoup autour de la perception que nous avons du reste du monde. Encore faut-il s’y rendre pour y découvrir ses vraies nuances.

Si je peux me permettre, je vais vous partager un point de vue très personnel en étant actuellement en France à l’écriture de cette chronique : Après bientôt deux semaines à passer de villes en grandes villes, il y a eu une seule fois parmi tout ce périple où j’ai ressenti un réel sentiment de peur (6 soldats armés vacillaient la rue matin/midi/soir où j’habitais pour 3 jours, sous prétexte que c’était un endroit jugé à risque de terrorisme). Si on fait le calcul de cet événement terrifiant, mais isolé par rapport à tout le reste des émotions à couper le souffles, des paysages idylliques, des souvenirs imprégnés à tout jamais dans ma mémoire, c’est minime.

21764106_1914933072167212_2021901543_o

Minime et réaliste à la fois. Pour ma part, ça a été une expérience qui je crois, emmènera une manière nouvelle de vivre le voyage. Nous ne sommes jamais à l’abri de la bêtise humaine ni de quoi que ce soit d’ailleurs. Que ce soit dans notre quotidien ou à l’autre bout de la Terre. C’est pourquoi la peur, malgré sa place au sein de notre réalité, ne devrait jamais s’en tirer vainqueur.

Et vous mes rêveurs? Où sera votre prochain Eurotrip?

 

Mél.

mélanie

Publicités

Laisser un commentaire