ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel Santé mentale TEXTES DE MB. x

Mon anxiété à moi

On a tous, à un moment où à un autre, été vulnérables dans la vie. Comme vous, je vis parfois des moments difficiles et je pense que c’est sain d’en parler. Je suis quelqu’un de sensible de nature, peut-être trop d’ailleurs et c’est en partie de ça que je voudrais vous parler.

J’ai déjà vu plusieurs personnes faire des articles sur l’anxiété. Ces personnes-là expriment généralement très bien ce que c’est et ce que ça fait. Maintenant, j’ai besoin de vous jaser de mon type d’anxiété et de comment ça se passe, parce que chaque personne vit ça différemment. Ben oui, c’est l’fun de même cette bibitte-là. Ça s’adapte. #grossarcasme

En fait, la question la plus fréquemment posée par les gens que tu connais, c’est : « OK, mais… pourquoi tu te sens de même tout à coup?! ». Ah, ça… moi pis la grosse boule logée dans le fond ma gorge on a le goût de te crier : « JE LE SAIS TU MOÉ, TORPINOUCHE!!! » (oui, y’a encore des gens qui disent ça!).

Mais la vraie réponse que je vais te donner, c’est quelque chose de juste assez précis pour que tu puisses te faire une idée. Mais ce n’est jamais assez clair… parce que pour comprendre complètement, il faudrait que tu puisses vivre ce moment-là à ma place. Pis sérieusement, je ne souhaiterais ça à personne.

Je parle pour moi, mais quand j’étais dans ces passes-là… c’était plus noir que noir. Genre y’avait pas de lune pis d’étoiles dans le ciel pour faire des petites éclaircies.

rosie-fraser-187327

La grosse vérité sale pis pas belle, c’est que quand ça m’arrivait, j’aurais tout foutu là. Pis quand je dis ça, je n’insinue pas que j’irais me coucher en boule dans mon lit. Non non, foutre toute là comme dans : j’aurais fait mon sac à dos, pis je serais allée vivre ailleurs pour devenir quelqu’un d’autre. (Je parle au passé ici, parce que ces grosses phases sombres sont maintenant derrière moi).

Quand mon amie l’anxiété débarque, ben elle ne s’annonce pas. Le moment plaisant dans tout ça (sarcasme encore ici), c’est qu’elle ne me dit pas à moi non plus mesdames et messieurs pourquoi elle vient de revenir en coup de vent dans ma vie. Alors quand vous me demandez de vous l’expliquer…. bah c’est impossible et plus j’essaie, moins tu comprends. Moins tu comprends, plus mon taux de frustration intérieur augmente. Alors c’est juste plus simple de faire comme si…

Faire comme si… je suis quand même assez pro là-dedans. Le fake smile, je le maîtrise à la perfection.

allef-vinicius-305413

C’est comme ça… des fois, j’étouffe par en-dedans. Tu me demandes ce que j’ai… pis je ne le sais pas. C’est comme si tu arrivais à l’urgence et tu disais au médecin que tu as mal partout, mais nulle part en même temps.

Le positif, c’est qu’avec les années, tu finis par t’habituer. L’anxiété revient, elle sait où aller se placer. Tu ne l’accueilles toujours pas avec un beau grand sourire et tu ne lui offres pas une limonade, mais tu finis par comprendre que ça sera passager. Puis, avec le temps, les personnes qui sont capables de te gérer dans ces passes-là vont rester avec toi. Comme une sélection naturelle. Je n’ai pas choisi mes ami(e)s… Ces personnes ont choisi de rester là, sans jugement, même si parfois, elles ne me comprennent pas. Ça rend le tout tellement plus simple !

Si tu lis ce texte et que tu te reconnais, ça va passer, ça va se placer. Ça t’aidera d’être entouré des bonnes personnes; ne laisse personne te dire que tu n’es pas normale. Tu es extraordinaire, parce qu’à chaque jour de ta vie, tu dois te battre contre toi et tu gagnes pas mal plus souvent que tu penses !

 

MB.

Source photos : Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

1 Comment

  1. Wow !!!

Laisser un commentaire