Mois de la prévention de la violence faite aux femmes – Atelier Kate


ÉTATS D'ÂME, DÉVELOPPEMENT, MODE&BEAUTÉ, Personnel, TEXTES DE CetC, Trucs et astuces, x / lundi, novembre 13th, 2017

Il est facile de la juger rapidement : « Elle n’a qu’à le quitter, partir et recommencer sa vie, franchement! ». Mais non, malheureusement, la vie n’est pas toujours rose et parsemée de bonheur. Parce que rendue à ce stade-ci, ladite femme est devenue vulnérable et détrompez- vous : nul n’est à l’abri! Par expérience personnelle, j’étais la première à juger ces femmes. Je les trouvais faibles, incapables de se tenir debout, jusqu’au jour où ce cauchemar m’est arrivé. Après 2 ans de relation, tu crois bien connaître la personne avec qui tu habites et partages ta vie, mais non.

Je pourrais vous comparer la personne victime de violence conjugale à une marionnette. L’autre personne a une totale emprise sur sa vie. En gérant ainsi les ficelles de la marionnette, l’agresseur la contrôle et l’isole de son filet de sécurité, son réseau social et ses petits plaisirs de la vie. Possédant ainsi un contrôle sur plusieurs, voire TOUS ses faits et gestes, il devient alors plus facile de lui faire des reproches lorsque quelque chose est dit ou fait de travers (par la victime). La victime en vient donc à l’étape « d’accepter » certains comportements en se disant que ça doit être de sa faute s’il y a des disputes ou même des coups qui s’ensuivent. Se faire surveiller. Se remettre en question. Se perdre. Se faire provoquer. Se faire dénigrer. Se chercher. Se blâmer. S’isoler. S’écrouler. Aucune femme ne devrait accepter de vivre de la violence, qu’elle soit psychologique, physique ou sexuelle. Aucune.

Ce sujet un peu tabou nous amène à vous parler de Kate, une belle jeune femme dans la vingtaine, qui travaille depuis plusieurs années à la création d’une marque de vêtements de mode durable basée en France et qui vient de déménager au Maroc. Quand elle a démarré cette collection, c’était une exploration de ce que signifie la féminité pour Kate et la marque se nommait originellement « Unrestrained » (sans retenue).

collection kate

Cependant, cette collection a fini par signifier beaucoup plus pour elle et le nom a été changé pour « Effréné ». Après avoir terminé la collection, son ex-mari est entré chez elle et a malheureusement décidé de lui faire subir de la violence physique jusqu’à l’hospitalisation. Cette situation regrettable l’a aidée à comprendre à quel point le système comportait des failles, à quel point il y avait peu de soutien et de ressources pour la femme sur 3 qui est maltraitée. En conséquence, « Unrestrained » a pris un sens et un nom entièrement nouveaux : cela signifiait maintenant pour Kate de ne plus être une victime pour son agresseur, de demander le divorce et de vraiment prendre le pouvoir  de sa vie en tant que femme.

Capture d_écran 2017-10-31 à 10.10.10

Maintenant, elle est déterminée à transformer cette situation en quelque chose de positif en sensibilisant les gens à l’aide de sa marque et en aidant d’autres femmes. En effet, Kate fait don de 10% de de ses profits générés par la collection Effréné à un organisme de bienfaisance qui, non seulement oeuvre pour contrer la violence domestique, mais également, travaille à changer les lois et l’approche dans les pays du monde entier en ce qui concerne ce problème beaucoup trop commun.

FullSizeRender (3)

Pour aller magasiner sur son site et ainsi contribuer à aider les victimes de violence conjugale, cliquez ici.

 

 

C & C.

logorond

Publicités

Une réponse à « Mois de la prévention de la violence faite aux femmes – Atelier Kate »

Laisser un commentaire