Mourir sous une pile de stock


STYLE DE VIE, TEXTES DE S-M., Trucs et astuces, x / mardi, novembre 14th, 2017

Le titre l’évoque, c’est une morte lente, douloureuse et tu la vois venir depuis pas mal d’années. Diagnostic : Cancer de l’amassement en phase terminale de stade 26. Ça n’a aucun sens le nombre de choses qu’on peut accumuler dans une vie pour zéro bonne raison. Je me chicane en même temps que je te chicane. Je nous confisque nos « bébelles » pis je nous oblige à aller jouer dehors. Je suis pas du type extrémiste minimaliste activiste pour la cause des maisons surchargées, mais je me rends quand même compte qu’on exagère solide. Je te dis pas de vivre avec 2 paires de bobettes qui peuvent « toffer » 4 jours et une seule assiette que tu fais laver par ton chien, je dis juste que 98 plats Tupperware, c’est beaucoup. Si tu t’en sers pour nourrir Haïti pis que tu envoies de la lasagne en portions par avion, continue, sinon relaxe sur l’achat compulsif de plats hermétiques.

Juste le matin, c’est incroyable le nombre de temps que je perds à chercher quoi mettre dans une penderie débordante pour remettre toujours les mêmes vêtements. Diagnostic : Bipolaire indécise semi-agressive et émotive du outfit. Je cherche à partir un groupe d’entraide pour retrouver mes semblables et parler de nos défis au quotidien. Je peux pas croire que je suis la seule au monde qui essaye presque tous les morceaux et qui finit assise en bobettes par terre les yeux plein d’eau. J’ai fait un calcul algébrique avec des exposants et j’en suis venue à la conclusion que moins j’avais de vêtement, moins l’essayage et la dépression vestimentaire seraient longs. Donc mon conseil : emprunte ton amie la plus honnête et sans filtre, fais l’essayage avec elle; tu sauras donc si tu ressembles à un sac à patates dans cette robe et ensuite tu pourras t’en débarrasser (de la robe, pas de l’amie!).

Des Tylenols datant de 1902, elles ne sont peut-être plus top efficaces pour soigner ta migraine. On a toujours tout plein de produits qui ont coûté beaucoup trop cher pour ne pas ressentir un pincement au cœur lors du lancer dans la poubelle. Il y a toujours une petite voix intérieure qui nous dit que peut-être qu’un jour on en aura besoin et que ça serait mieux de le garder. Comme je ne suis pas une fille de sport extrême, je ne m’applique pas du mascara qui sent le fish’n chips et je n’avale pas du Benadryl avec des mottons. Certains diront que je ne suis pas une brave, mais regarde, ça fait 28 ans que je suis en vie et ça marche plutôt bien pour l’instant. Diagnostic : Hypocondriaque avec anxiété du rachat coûteux. Mon conseil est le suivant : si l’odeur te rappelle certaines ruelles de Chinatown ou la journée des poubelles à Montréal, jette-le.

Pour tout le reste des biens en trop grande quantité, prends la formule de l’aire du rectangle et demande-toi si ton stock entre dedans. Si tu te perds en chemin dans ton calcul, ça veut dire que tu en as encore trop. Mon chien ne se questionne jamais si son jouet entre dans sa niche, donc ça veut dire qu’il y a amplement d’espace. Si cette méthode est trop mathématique, utilise la méthode philosophique. Il s’agit donc de te poser des questions pertinentes en lien avec le sens de ta vie. Exemple : si une tempête tropicale violente s’abat sur la ville et que je dois survivre dans un monde dévasté, vais-je amener ma spatule de « spare »?

Bref, si tu te sens te noyer en dessous d’une pile de stock, avant de te retrouver à l’hôpital de l’amassement ou que tes proches t’inscrivent à une émission de télé pour une intervention de bout de ligne, fais le ménage. Si tu te sens sur le chemin de la confidence et que tu as le goût de nous surprendre, écris-nous donc en commentaires ce que tu as en vraiment trop grande quantité ou de vraiment pas utile (genre 17 souffleuses quand tu as un loyer où le déneigement est payé).

 

 

S-M.

sarah maude

 

Publicités

Laisser un commentaire