Mes nouveaux Noëls


ÉTATS D'ÂME, STYLE DE VIE, TEXTES DE S., x / lundi, décembre 11th, 2017

J’attends maintenant impatiemment le 1er décembre pour ressortir de sa vieille boîte mon vieux sapin de Noël (oui, le mien est artificiel). J’attends aussi toujours avec impatience le moment où je pourrai de façon plus légale écouter en boucle la musique du temps des fêtes et celui aussi où je pourrai décorer la maison de ses objets de Noël. Certaines de mes décorations ont été achetées au fil du temps, d’autres sont des objets que j’ai conservés précieusement de mes anciens Noëls d’enfant, des objets qu’on retrouvait sur le foyer chez moi à la maison. Si je dis « anciens », c’est parce que malheureusement, Noël n’a pas toujours représenté une fête heureuse. Mais je m’en confesse, mes Noëls reprennent peu à peu leur cœur d’enfant!

Faisons d’abord une petite parenthèse. Ma mère nous a quittés mon frère et moi, le 25 décembre 2003. Ça, j’en parle dans un de mes derniers textes. Et depuis, je tente de trouver une nouvelle façon de me représenter cette fête, j’aimerais pouvoir redécouvrir cette journée que j’aimais particulièrement lorsque j’étais toute petite.

Parce qu’il fût un temps où les odeurs de la période des fêtes me rendaient bien. Je me souviens encore du feu de foyer et de la chaleur qui s’en dégageait chez nous à la maison, l’excitation que je ressentais le matin du 25 quand ma mère nous faisait des crêpes à mon frère et à moi. Ah oui, je me souviens aussi du goût des patates pilées et de la salade de macaroni de ma grand-mère, des visites chez mon oncle ou chez ma tante, des kits que me mère nous mettait à mon frère et moi. Je me souviens de tout ça comme on se rappelle d’une première fois, jamais j’oublierai. Par contre, je voudrais poursuivre une nouvelle tradition et pouvoir à nouveau me sentir bien à cette période de l’année. Et puis parce que le temps ça passe qu’on le veuille ou non, je veux faire le choix de ne pas rester figée dans ce que c’était avant, je souhaite avoir droit à des nouveaux Noëls, à mes Noëls à moi. Je souhaiterais sincèrement pouvoir célébrer à nouveau…

wesley-tingey-182283.jpg

Source photo : Unsplash

 

En fait, je veux faire sûr que lorsque j’aurai des enfants, je puisse leur transmettre la même magie que ma mère nous a transmise à mon frère et à moi. Je souhaite que mes enfants puissent s’émerveiller et avoir hâte à ces matins du 25. Mais pour ça, je dois apprendre à faire la paix avec ce que j’imaginais être mes Noëls d’adulte à moi. Rassure-toi, j’ai déjà fait un bon bout de chemin sur ça. Je veux juste m’assurer de réapprendre à les aimer complètement avant de les faire vivre à mes futurs enfants. D’ici-là, mon amoureux et mes amis se chargent de m’accompagner pendant tous mes prochains Noëls. Je dois bien l’admettre, ce sera toujours eux mes plus beaux cadeaux!

Finalement, je constate que ma nouvelle tradition de Noël se fait dans les rencontres improvisées, dans l’amitié, dans le regard de mon amoureux, dans le partage, dans l’ouverture, dans la tolérance… c’est dans ça finalement que réside la plus belle magie de Noël!

Je te tiens à te dire avant de finir que si c’est ton premier Noël sans ton chum ou ta blonde, sans ton animal de compagnie, sans tes parents, sans emploi, sans tes enfants, sans argent, je partage sincèrement ton manque. Je t’invite quand même à passer un peu de temps en famille, ou entre amis. Entouré(e), ça se passe toujours un peu mieux. Et puis heureusement, après un certain temps, tes Noëls sauront tranquillement se revivre dans la douceur et l’amour… Fais-moi confiance, avec le temps, le manque est toujours un peu moins grand!

 

 

 

S.

sophie

Source photo : Unsplash

Publicités

Une réponse à « Mes nouveaux Noëls »

  1. Super beau et touchant ton texte! J’espère que tu réapprend tranquillement
    aimer cette période de l’année et à trouver des petites choses positives qui te font, malgré tout, trouver la magie du temps des fêtes xxx

Laisser un commentaire