Ma gang du secondaire


ÉTATS D'ÂME, TEXTES DE L., x / mardi, juillet 17th, 2018

Ce soir, c’est avec le coeur léger et le sourire aux lèvres que je reviens d’un resto au Centropolis. Lieu de rencontre parfait pour mes amies et moi, parce que c’est le point central entre tous nos chez-nous. Encore une belle soirée où je me rends compte de l’immense chance que j’ai d’être encore aussi proche de ces amies de longue date.

En effet, on s’est rencontrées pour la toute première fois en secondaire 1, plus précisément dans le groupe 13 du très apprécié (pas tant) Monsieur Macchabée. On était toutes assises relativement proches à nos pupitres en rangs d’oignons bien cordés. Je ne sais pas vraiment ce qui nous a attirées les unes vers les autres. À vrai dire, on était complètement différentes, on habitait toutes dans des quartiers différents, mais il y a quelque chose de fort qui nous a liées, et ce, dès le début.

Aujourd’hui, ça fait déjà 18 ans qu’on est amies, mais on ne peut pas dire que cette amitié n’a pas changé à travers les années. On s’aime toujours aussi fort, mais reste que la vie a le don de placer des obstacles pour tester la solidité de nos amitiés. Malgré tout, on tient bon! On réussit à se réunir aux deux mois et parfois même, plusieurs fois par mois.

La beauté de ma gang, c’est la diversité. On se le dit à chaque fois; si on s’était rencontrées à l’âge adulte, on ne serait pas certaines que nos chemins se seraient tant croisés et qu’on aurait développé une aussi belle complicité. On reste unies malgré le temps parce que ce temps on l’a passé à se découvrir, à se construire et à évoluer, de façon individuelle, mais surtout en gang. Nos premières relations, nos premières brosses, nos premières ruptures… on était là les unes pour les autres.

Puis maintenant, à presque 30 ans, la réalité est différente pour chacune d’entre nous, certaines se sont éloignées pour vivre leur rêve de fonder une famille, d’autres restent soudées malgré ce rêve réalisé, d’autres partent à l’aventure et visitent le monde entier, mais, malgré tout, on se rejoint toujours. On réussit à revivre cet instant, où, assises autour de la même table, on se conte nos vies et on est heureuses de se retrouver. Ce moment où on se dit qu’après tout ce qu’on a vécu ensemble, rien ni personne ne pourra nous séparer. Où on comprend que nos expériences et nos histoires du passé nous ont liées pour l’éternité.

Bref, malgré les années qui passent et malgré nos chemins qui tentent parfois de se séparer, ma gang du secondaire sera toujours, pour moi, une priorité.

*Linda, Cécile, Sonia, Monique, Richard, j’vous aime, merci de faire partie de ma vie et de toutes mes aventures (aussi intenses qu’elles peuvent être). ❤

 

 

 

 

L.

laura

Source photo: Unsplash

Publicités

Laisser un commentaire