Demain, j’aurai 30 ans… mais tu es partie


ÉTATS D'ÂME, TEXTES DE MB., x / vendredi, août 31st, 2018

T’es partie y’a 6 ans demain… le 1er septembre. T’es partie trop tôt… cri*sement trop tôt.

On a été amies pendant 7 ans. On s’est vues dans des partys, on a fait des sorties au spa, on a potiné pis on a ri. On ne s’est pas vues assez, on n’a pas eu assez de temps pour développer quelque chose de plus gros. Ça fait partie des regrets de ma vie.

T’es partie la journée de mes 24 ans. On partage cette date. Une bien drôle de date, depuis 6 ans. Une date où on célèbre ma vie, mais où on pleure la tienne. Parce que tu es partie trop tôt.

J’aurais pu faire comme 95% des filles le jour de mes 30 ans et faire un texte sur le bilan de ma vie, de mes objectifs, de ce que j’ai ou non accompli jusqu’à présent, mais je n’en avais pas envie. J’avais envie de te dire que depuis que t’es partie, je célèbre cette journée autrement. Je prends un shooter de Téquila en ton honneur. Toujours. Je regarde les gens qui m’entourent avec l’œil mouillé, parce que je me trouve chanceuse de pouvoir les avoir autour de moi pendant cette journée.

Cette journée où je pleure un peu en cachette le matin et/ou le soir parce que je me sens toujours ben mêlée en dedans. Je me sens toujours un peu coupable de danser dans mon salon pompette. Ça me rend bizarre de rire alors qu’il y a 6 ans, on t’a pleurée. Tu as toujours savouré la vie. Un petit plaisir à la fois.

Demain, j’aurai 30 ans. On dirait que j’ai envie de te dire merci. L’empreinte magique que tu as laissée restera dans le cœur de toutes les personnes qui t’ont côtoyée.

Comme la fée clochette, tu es partie, avec ta belle paire d’ailes scintillantes, en laissant une petite traînée de poussière magique qui nous permet, dès qu’on pense à toi, de se rappeler que la vie mérite d’être pleinement vécue et savourée.

Il y a longtemps que je ne souffle plus de chandelles le jour de ma fête, mais je te promets que cette année, le shot de Tequila, je le prendrai encore en ton honneur, mais aussi en l’honneur de la vie. De cette vie qui vaut la peine malgré les embûches, malgré les moments difficiles, malgré les sacrifices. Je veux aussi te dire que tes amies vont bien malgré ton absence. Je prends soin de Claudia comme je peux. Je l’aime aussi fort qu’il m’est possible. Elle t’aime tant.

Demain, j’aurai 30 ans. Un chiffre que tu n’auras jamais, mais je te promets de le savourer en ta mémoire.

 

 

MB.

Marjorie

Source photo: Unsplash

Publicités

Laisser un commentaire