Un vrai amour…


ÉTATS D'ÂME, x / mercredi, août 29th, 2018

Reblog d’un texte du 12 septembre 2016.

Se rencontrer par hasard. Deux univers complètement différents. Pourtant, il y avait quelque chose chez toi qui m’attirait. Vraiment. Un je ne sais pas quoi. Nous avons daté. Nous avons baisé, sauvagement. Puis, comme ça, y’a un moment où nous nous sommes regardés, longtemps, tu m’as embrassée d’une toute nouvelle manière, pis ce soir-là, y’a quelque chose qui a changé en moi. Ce n’était pas seulement des papillons qui me chatouillaient le ventre. Ça me faisait presque mal tellement il y en avait.

Pis, beaucoup plus tard, tu m’as dit je t’aime comme ça. Trois mots sortis de nulle part, mais criss que t’étais heureux de les avoir dits après tout ce temps. Parce que oui, j’t’ai dit ces mots bien longtemps avant toi, mais t’avais besoin de temps pour assimiler ça, genre que t’avais pas encore confiance en moi. Ton ex t’avait juste scrappé le coeur… D’une différente manière que moi, mais juste assez pour que tu veuilles rester tout seul un bon quatre ans.

Faque, quand tu m’as avoué ces mots, je savais que tu les pensais. Que tu les ressentais! Que tu m’avais accueillie dans ta vie pis que t’avais confiance en moi, et ça, ça valait, genre tout au monde. C’était juste du beau et du vrai.

Pis depuis ces mots, y’a comme rien de merveilleux qui s’est produit. Pas de feux d’artifice. D’explosions. De fanfares. Rien qui fait trop de bruits, pis qui disparaît aussi vite que c’est apparu. Pas de passion éphémère. Et, c’est de ça que je rêvais.

Juste deux êtres bien, pour une fois, en couple, sans enfin s’oublier. Sans oublier qu’on est des êtres différents, avec une vie, des rêves indépendants. Nous avons le nous commun, sans oublier le je, car nous sommes d’abord et avant tout deux êtres avec des aspirations différentes. Pis ça, on se le rappelle tous les jours. Nous avons compris que pour être heureux ensemble, il fallait être bien individuellement. Savoir qui nous étions. Ce que nous voulions dans notre vie personnelle.

Et pour tout ça, je t’aime encore plus. Non, tu n’aimes pas tout ce que j’aime. Non, je ne te suis pas dans tout ce que tu fais. Or, tu es toujours là dans les moments importants de ma vie. Qu’ils soient positifs ou non. Tu es LA personne avec qui je veux partager mes bonnes nouvelles. Tu es mon point de repère. Tu es la personne qui me ramène sur terre, parce qu’on sait tous que je suis une sauterelle qui fait tout, pis qui court partout.

Cher nouvel amour, je suis heureuse que tu me dises tout ce qui te passe par la tête. Que tu sois toi-même parce que pour une fois depuis que je suis en relation avec les gens, je suis moi-même : une fofolle émotive, surexcitée, toujours débordée, au grand cœur pis tu m’acceptes comme je suis. Je sais que ce n’est pas toujours facile. Mon travail me suit partout, mais je crois qu’on trouve de plus en plus notre équilibre.

Merci de me laisser vivre ma vie et mes rêves qui ne te passionnent même pas, parce que tu m’aimes et que ça me rend heureuse.

Merci de me faire ces petits yeux admiratifs lorsque je te parle de mes projets, même si tu te demandes à quoi ça peut servir dans la vie.

Je t’aime belle personne.

V.

Publicités

Laisser un commentaire