WOMAN CRUSH – Gabrielle Caron


DÉVELOPPEMENT, Professionnel, TEXTES DE CetC, Woman Crush, x / vendredi, décembre 29th, 2017

Nom : Gabrielle Caron

Originaire de : Brossard

Profession : Humoriste

Âge : 32 ans

gabrielle caron

Source photo : Facebook

 

On commence à te connaître, tu es humoriste. Quelle a été ta motivation principale de te lancer dans le domaine de l’humour ?

Un « t’es pas game » de la part de mon ancienne coloc!

 

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées à tes débuts ou même que tu rencontres encore dans ton métier ?

C’est vraiment un métier avec des hauts et des bas. Des fois, tu es drôle, tu fais rire tout le monde, et tu as une confiance en toi béton. Et des fois, les shows ne vont pas bien, tu n’as plus confiance en toi, tu as le goût de tout laisser tomber…

Et le lendemain, tu refais un show, avec le même numéro, et ça se passe super bien et ta confiance revient… C’est vraiment un métier rempli de montagnes russes émotionnelles!

 

Parle-nous brièvement de ton parcours en humour.

J’ai fait l’École nationale de l’humour, je suis sortie en 2009. J’ai commencé ma carrière doucement, en faisant des shows par-ci, par-là, tout en travaillant à temps partiel dans un club vidéo (qui a fermé depuis, évidemment!).

Quand le club vidéo a fermé, je me suis mise à vivre exclusivement de l’humour. Je me suis diversifiée : je fais de la scène, j’écris (sur des blogues, sur des émissions de télé, pour d’autres humoristes), je fais de la télé, de la radio, du podcast, j’ai même parti ma propre compagnie qui se spécialise en humour (Drôle de Même!).

 

Parlant de blogue, on a vu que le tien s’intitulait « Moi pis ma face ». Qu’est-ce qui t’a amené à vouloir te diversifier à travers un blogue ?

Moi pis ma face, c’est parti tout simplement parce que j’aime écrire. Mon blogue, je le fais à la base pour moi. Pour le plaisir. Les gens qui me lisent sont un bonus (que j’aime beaucoup).

 

Sur quels sujets principaux porte le blogue ?

Au départ, je parlais uniquement du club vidéo. Je travaillais dans Hochelaga-Maisonneuve et je voyais beaucoup de spécimens haha!

Quand il a fermé, j’ai décidé de continuer à écrire. Je parle de petites choses de la vie. Des situations dont j’ai été témoin, des choses anodines qui me sont arrivées, des fois aussi je mets simplement des photos de tatous laids… Bref, il y a un peu de tout et ça s’inspire principalement de ma vie de tous les jours.

 

Parle-nous de ta compagnie « Drôle de Même ». Ça mange quoi en hiver, ça ?

J’ai fondée cette compagnie en 2011. Les shows dans les bars, c’est ben le fun, mais il faut en faire beaucoup pour payer son loyer. J’avais envie de rendre l’humour accessible à tous, tout en explorant une nouvelle facette de mon métier. J’ai donc développé des ateliers, des conférences et des spectacles afin d’aller «chez» les gens.

Je trouve ça vraiment motivant d’avoir mon entreprise, d’être mon propre boss!

 

À quoi ressemble une journée type dans la peau de Gabrielle Caron ?

Ça dépend des jours! Il y a des journées où je reste en pyjama à regarder Netflix et que je me commande de la bouffe pour ne pas sortir de chez nous!

Mais disons une journée type (quoique justement, une des facettes que j’aime le plus de mon métier, c’est qu’AUCUNE journée ne se ressemble!!!) :

Je me lève à 6 heures avec mon fils, on déjeune, je vais le reconduire à la garderie.

Ensuite, je vais m’entrainer et je travaille à mon bureau ou encore dans un café (soit sur des textes, sur des projets en développement ou sur Drôle de Même!). Si j’ai un show le soir, je vais répéter un peu mon numéro à voix haute dans le salon, tout en faisant des ajustements sur le texte. Des fois aussi, j’ai des meetings ou des brainstorms avec des collègues ou des tournages pendant la journée.

Vers 16h30, je vais chercher mon fils à la garderie et c’est nos «5 à 7 en famille».

Pendant que mon chum le couche, je me prépare et je quitte pour aller faire un show ou un enregistrement du podcast 3 Bières dont je suis membre.

Je rentre généralement vers minuit et on recommence le tout le lendemain!

Mais des fois aussi, je pars plusieurs jours sur la route pour faire des shows, j’ai déjà eu des tournages de nuit ou encore des moments où j’étais uniquement dans l’écriture de projets… Comme je le disais : il n’y a pas une journée qui se ressemble!

 

Quels conseils donnerais-tu aux personnes qui, comme toi, aspirent à se lancer dans le milieu humoristique ?

Il ne faut pas avoir peur. Il faut juste plonger sans réfléchir!

Et si c’est VRAIMENT ce que tu veux faire, il ne faut pas lâcher. Même quand c’est difficile, même quand c’est pas payant, même quand on ne se trouve pu drôle… il faut travailler, travailler, travailler.

 

Quels sont tes projets futurs ?

Je viens tout juste d’avoir mon 2e bébé, alors pour le moment, c’est pas mal ça mon projet! ;)

Mais sinon, je veux faire encore plus de scène, écrire sur encore plus de projets, créer du contenu pour le web et la télé, faire connaître davantage le podcast, agrandir Drôle de Même!… Bref, je veux juste continuer sur ma lancée!

 

Quand aura-t-on la chance de voir ton premier « one-woman-show » ?

Je n’ai pas encore de date prévue, mais c’est très certainement quelque chose que je voudrais réaliser au courant de ma carrière. Mais je ne suis pas pressée.

Pour notre curiosité :

Tu es passionnée par ? La télé

Ton vice ? La télé-réalité! (Sérieux, j’ai vu TOUT ce qui se fait en matière de télé-réalité!)

Ton mantra ? C’est pas grave!

Qui t’inspire ? Beaucoup de femmes! Ma mère pour commencer, sinon Tina Fey, Amy Poehler, Tyra Banks, Sarah Silverman, Ellen Degeneres…

Ton film fétiche ? Mean Girls

Chat ou chien ? Chat

Vin ou bière ? Mojito!

 

Pour plus d’info ou pour voir Gabrielle en show : www.gabriellecaron.com

Page Facebook : @gabriellecaronhumoriste

 

 

C & C.

logorond

 

Publicités

Laisser un commentaire