STYLE DE VIE TEXTES DE ALEXE. Trucs et astuces x

La rentrée littéraire – Automne 2020

Pas besoin de se le rappeler, l’année a assez mal commencé, et le monde littéraire n’y a pas échappé. C’est pourquoi plusieurs publications ont dû être remises à plus tard. La rentrée automnale est donc, cette année, un peu plus spéciale pour moi. J’attends avec impatience quelques titres, mais j’ai aussi quelques nouveaux titres à vous présenter.

Comme chaque année, depuis 2 ans, voici les livres qui se retrouveront certainement dans ma bibliothèque au cours des prochaines semaines!

 

Servitude – Raphaëlle B. Adam [Triptyque].

Recueil de 17 nouvelles sur Riverbrooke, une petite ville à l’apparence plutôt ordinaire. On plonge, par contre, dans une atmosphère lugubre et inquiétante, qui décrit mieux la ville que nous visiterons.

26 août 2020

 

Grosse, et puis?: connaître et combattre la grossophobie – Édith Bernier [Trécarré].

La grossophobie comme lutte sociale, c’est la recherche d’un équilibre dans la différence des corps et de silhouette. Cette répulsion envers les personnes grosses et les préjugés véhiculés sont à la base de la discrimination qu’elles peuvent vivre. L’auteure veut prouver qu’il est possible de diminuer les tensions envers les personnes grosses.

2 septembre 2020

 

Daddy – Antoine Charbonneau-Demers [VLB éditeur].

Roman préalablement paru sur internet (avril 2020), de la part de l’auteur. Un roman rapidement écrit, par désir de compétition, dans un moment où les auteurs profitaient du confinement. Les thématiques de performance, de perfection, relation homosexuelle, etc. sont au rendez-vous. Un roman autofictif, qui fait place à la réalité de la vie de l’auteur. Un roman qui se place parmi les premiers écrit en temps de pandémie.

9 septembre 2020

 

Tiriganiak docteure au Nunavut [L’Interligne].

Un roman portant un nouveau regard sur les difficultés dans les communautés du Grand Nord canadien, où Gaïa deviendra Tiriganiak, renard blanc. Un roman dramatique qui fait le récit d’une famille où les histoires du passées refont surfaces.

16 septembre 2020

 

Chérie – Cynthia Massé [Tête première].

Un premier roman pour l’autrice Cynthia Massé. Celle-ci offre un récit intimiste où l’on réfléchit sur le rapport au corps, la performance des femmes, de leur féminité pour arriver à voir si l’on peut réellement prendre la place d’une autre.

22 septembre 2020

 

Mélasse – Daniel LeBlanc-Poirier [L’héxagone].

Trilogie poétique qui se complète avec ce dernier titre. 911 et Fuck you étant les premiers titres. Exploration des thématiques du désir, du couple et de la dépendance aux opioïdes.

« sur le sofa de margarine 

tes jambes contournent encore parfois 

les principautés de ma timidité 

je ne sais pas traduire les mots 

que tu as cachés dans la citadelle 

que tu logeais dans tes épaules 

mais parfois je vois 

un automne de soie tomber sur la province 

le soleil se couche 

au bout de la baie des chaleurs 

et le ciel ressemble au monochrome 

d’un artiste de l’université concordia 

et dans un lit de lipides je m’endors 

comme une tranche de baloney »

30 septembre 2020

 

Cruelles – collectif sous la direction de Fanie Demeules et Krystel Bertrand [Tête première].

10 autrices et auteurs sont réunis pour s’exprimer sur la cruauté des femmes. On nous offre des textes percutants, troublants et sans censure qui nous exposeront les comportements parfois violents des femmes pour arriver à déconstruire certains stéréotypes associés à celles-ci.

6 octobre 2020

 

Lola et les filles à vendre – Marisol Drouin [La peuplade].

J’ai ADORÉ son récit Je ne sais pas penser ma mort, paru chez la peuplade en 2017. Ce recueil est définitivement parmi les livres que j’attends le plus de lire.

« les filles débarquent 

la poitrine haute d’un courage formaté

ce qu’elles disent

ce qu’elles bougent

ce qu’elles ressentent »

8 octobre 2020

 

Em – Kim Thuy [Libre expression].

Em désigne le petit frère ou la petite sœur en vietnamien. Dans un roman plutôt différent de ces anciens, plus audacieux, l’autrice raconte fait l’histoire de l’opération Babylift qui évacue des milliers d’orphelins de Saigon en 1975 et de l’industrie de la manucure !

4 novembre 2020

 

Les trouées – Chantal Nadeau [Hamac].

Une autofiction (j’aime tellement ce genre littéraire), qui donne envie de se révolter contre les courants populaires. On y aborde plutôt ce qui fait partie des marges, des zones obscures : les queers, les féministes, les autres. En utilisant un langage franc, Chantal Nadeau nous expose le refus de se conformer et la rage qui l’habite.

1er décembre 2020

 

Mes listes ne sont jamais exhaustives. Les nouveaux livres nous pleuvent dessus, et ma pile à lire ne fait qu’augmenter. Je crois, par contre, que la lecture devrait être un plaisir. Celui de prendre le temps et de plonger dans l’histoire, à ne pas voir le temps passer.

Avez-vous des livres dont vous attendez la sortie ? Le nouveau Amélie Nothomb? N’hésitez pas à partager vos lectures!

 

 

 

Alexe.

Source photo: Unsplash 

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire