ÉTATS D'ÂME TEXTES DE M-E. x

À toi, mon amie maman

Je sais que ça n’a pas dû être facile, être la première. Être la première de tes chums de filles. Être la première qui devait apprendre, tracer le chemin pour nous. Mais maudit, tu fais ça comme une championne.

On n’était pas vieilles quand t’es tombée enceinte, mon amie. On ne savait pas trop où la vie allait nous mener, ce que ça voulait dire, être un adulte. Sans même le savoir, ce changement dans ta vie allait non seulement bousculer la tienne, mais la nôtre. Tu nous as appris tellement de choses, mais j’y reviendrai.

Publicités

Pour vous mettre en contexte : on est 8 dans ma gang de filles. Je côtoie ces femmes depuis plus d’une décennie. On est tellement proches, on se soutient, on s’aime. On se voit pas toujours, mais quand on se voit, c’est comme si c’était hier la dernière fois. Je ne pourrais pas demander des meilleures amies que celles-là. Je suis bénie des dieux.

Être la première, quand tu cours un marathon, c’est assez cool. Être la première qui termine ses études dans ta gang, c’est super. Mais être la première qui a un enfant, ça doit être rough. Je ne dis pas ça négativement, au contraire. Ça doit être difficile dans le sens où, tu n’as pas de repères, pas d’exemple. Tu dois apprendre par toi-même. On a des beaux exemples de familles dans ma gang de filles, on est chanceuses. Nos parents nous ont tellement bien élevées. On est devenues des femmes fortes, indépendantes, solides. Et je pense que c’est ça qui fait de toi la mère que tu es, mon amie. Tu as été élevée en championne. Rien ne t’arrête, tu poursuis tes rêves et tes buts avec tant de brio et tu nous inspires.

Tu m’inspires dans la vie de tous les jours, tu m’inspires à être une meilleure personne. Tu m’as appris tellement de choses. Tu m’as appris à me battre, à garder la tête haute même dans les moments les plus durs, comme tu l’apprends à ton fils à chaque jour qui passe. Tu es non seulement une inspiration pour tes amies et les gens qui t’entourent, mais tu es également un exemple pour toutes les mamans de ce monde.

Ton fils est tellement chanceux de t’avoir, ma chum. À te voir aller, je ne souhaite seulement qu’être le quart de la mère que tu es; j’aurai alors réussi ma job. Je sais que parfois, la vie met des bâtons dans nos roues. Je sais aussi que chaque obstacle que Dieu met sur notre chemin, chaque embûche, chaque bataille est là pour nous rendre plus forts. Et tu sais quoi? C’est ça que j’aime te voir inculquer à ton fils, c’est magnifique. Tu lui apprends à chaque jour à être une bonne personne. Ton fils grandit non seulement dans l’amour, mais dans l’espoir. L’espoir de voir des jours magiques devant lui, des jours où le ciel sera bleu et que le soleil brillera sur son petit bout de nez. Des jours merveilleux, pour les générations à venir, car à voir comment tu forges la personnalité de ton fils, mon amie, je ne peux qu’être inspirée. C’est inspirant pour tous. J’ai confiance en l’avenir quand je te vois aller, car je sais que quand je vais vieillir, la génération que des femmes fortes comme toi auront forgée, elle sera incroyable.

Je sais que parfois c’est dur, je sais. Mais lis bien mes mots et rappelle-toi TOUJOURS : Tu es une femme incroyable et je suis fière d’être ton amie. J’ai le privilège d’être dans la vie de ton fils et je sais, je sais comme il t’aime. J’ai la chance de vous voir aller, vous êtes une équipe. Ne laisse jamais personne te dire le contraire. Sois fière de la maman que tu es, sois fière de la femme que tu deviens jour après jour. Tu es un exemple de force, de courage et de détermination. Ton fils est chanceux d’être tombé sur toi – il est un ange descendu du ciel et il a atterri dans le ventre d’une femme exemplaire.

À toutes les mamans de ce monde, les mamans trop jeunes, les mamans par « accident », les premières mamans et aux mamans qui ont décidé d’être maman une autre fois, je vous lève mon chapeau. Vous êtes des femmes extraordinaires, des femmes fortes et ne laissez jamais personne vous mettre autre chose dans la tête. Soyez fières des décisions que vous prenez, soyez fières d’être la personne que vous êtes. Il n’y a pas de manuel d’instructions pour être une maman. Ça vient de l’intérieur de nous-même, on va chercher la force et on se fie à notre intuition. Soyez fières de la maman que vous êtes et surtout ne vous comparez jamais. Soyez vous-même, à 100%. L’amour d’une mère défie toutes les lois, tous les règlements et tous les pronostics. L’amour d’une mère vaut tout l’or du monde – alors tant qu’il y a de l’amour, il y a de l’espoir. N’abandonnez jamais.

Je t’aime mon amie et je suis fière de toi – je le serai toujours.

 

 

M-E.

image1 (2)

Source photo : Unsplash

 

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire