ÉTATS D'ÂME Maman STYLE DE VIE TEXTES DE M.-C. x

Le temps d’un cadeau

Ça y est… Si l’esprit de Nowêl ne vous a pas encore agrippé, il doit rôder pas trop loin. C’est toute la maisonnée qui vivra sous peu la frénésie du temps des fêtes. La musique a envahi les postes radios, les chaînes de télé ont déjà commencé à vous montrer à quel point ce nouveau produit est indispensable pour passer un joyeux temps des fêtes. Les enfants attendent avec impatience de voir quel tour pendable le lutin chéri leur aura préparé, loin de se douter qu’à tous les soirs, vous implorez tous les saints de la Terre, tellement ça vous gosse!!!

Pis là les listes ont commencé, elles aussi, à faire leurs apparition. On va manger quoi? On va boire quoi? On invite qu ? Qui peut être là en même temps qu’un autre? Qui supporte pas le mononcle plate? Qui peut pus entendre la matante se plaindre de ses oignons aux gros orteils? Dans l’ordre et ou le désordre. Qui seront les heureux gagnants de 10 personnes que vous pouvez inviter entre le 24 et le 27 décembre? JOIE!!!!!!

Pis c’est sans compter la fameuse liste des cadeaux de noël. Bon d’accord, on le dira pas, au cas où des petits yeux aventureux liraient ceci… mais mettons que c’est pas ce vieux bonhomme qui va réellement faire la différence. Et franchement, avec tout ce qui se passe sur la planète en 2020, pas sure d’avoir envie qu’un «inconnu» rentre dans ma chaumière. Et faire la file à -5000 degrés dehors, ça me tente pas plus. Alors dans cet état de Grinch qui commence, encore cette année, à me gagner, j’ai besoin de réfléchir. J’en suis presque devenue une anti-Noël…

Cadeaux, présents, cadeaux, présents. Heureuse, déçue, attendrie, ou risible. Ce sera mon 48e noël. Quand on y pense, ça en fait des cadeaux reçus et donnés. Non mais sans farce, essayez de vous rappeler tout ce que vous avez échangé au cours des dernières fêtes. Pas besoin de retourner très loin pour se rentre compte qu’on oublie vite, la majorité du temps. Vous vous rappelez sûrement des cadeaux que vous avez adorés. Et des bobettes avec les jours de la semaine, offertes par votre grand-mère, à votre 16e noël. Honte!!!! Et que dire de votre ex-belle-mère qui vous offrait à répétition des débarbouillettes ou des serviettes! De quoi vraiment détester Noël pour le reste de vos jours! Horreur!!!!!

Et je me suis mise à me demander quel était le plus beau des cadeaux que j’avais reçu… Y en avait tellement, puis soudainement, ça m’a sauté aux yeux. La vie m’a fait un jour, même 2 jours, le plus beau des cadeaux. Un présent inestimable que je souhaitais depuis que j’étais toute jeune.

J’ai eu la chance de me faire offrir deux joyaux. Des bijoux que je garde précieusement près de mon cœur depuis 25 ans déjà. Deux perles rares, reçues à quelques 3 ans de différence. Des cadeaux que j’ai portés fièrement en moi. Mon ventre servant d’écrin avant que je ne puisse les étreindre.

Mon premier trésor a été mon garçon. Petit, petit garçon, trop pressé de naître, à peine plus gros qu’une poupée de mon enfance. Petit homme, avec des magnifiques yeux en billes dans son incubateur. À cet instant précis, j’ai su que la vie me donnait ce qu’il y avait de meilleur.

Mon deuxième plus merveilleux cadeau est arrivé quelques jours avant que Noël ne sonne. Mignonette petite fée de Noël au tempérament tellement unique. Comme si elle était un camée, elle était une image qui dormait et souriait. C’est en même temps que la marche à quatre pattes que son caractère a commencé à reluire. Un diamant brut, pas trop poli, mais qui avait tout ce qu’il fallait pour devenir la pierre précieuse qu’elle est devenue.

Deux merveilles sont entrées dans ma vie, faisant par le fait même de moi, une maman. Pas n’importe quelle maman. Une maman comblée d’avoir reçu en cadeau la vie, des vies. Des cadeaux qui dureront beaucoup plus longtemps que le temps des fêtes!

 

 

M.-C.

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire