ÉTATS D'ÂME TEXTES DE H. x

Mon Noël célibataire

Décembre 2019 fut mon 1er temps des fêtes célibataire et il s’était plutôt bien passé, car j’étais bien entouré avec ma famille et amis, mais c’est certain que j’ai eu un petit pincement au cœur de n’avoir pu partager ces moments avec une copine. Surtout que ça faisait 7 ans avec mon ex que nous allions à L’Isle-aux-Coudres pour le temps du jour de l’an et ça m’a affecté émotivement de ne pas y être allé cette année-là. Pour ceux qui ne sont jamais allés, c’est un paysage merveilleux en hiver, à côté de Baie-Saint-Paul; le fleuve étroit gèle et le traversier passe à travers d’énormes plaques de glace… moment particulier. Le tour de l’île est surplombé de ces énormes plaques toutes fracassées les unes contre les autres, tel un long carambolage de voitures. Il y a une petite auberge avec une section bar où les gens se réunissaient et dansaient sur les rigodons et autres chansons traditionnelles, on se swignait la bacaisse dans l’fond d’la boîte à bois, c’était le fun en tabarouette, comme on dit!

D’un autre côté, en y repensant, ce n’était pas tant reposant mon temps des fêtes. Mes parents s’étant séparés quand j’étais encore assez jeune, j’ai été habitué à me promener d’une famille à une autre et gérer mon temps du fait que tout est doublé. Et là, la cerise sur le gâteau – ou la panettone vu que c’est Noël – c’est que mon ex avait elle aussi des parents séparés! Donc, quatre fois le nombre de soupers du temps des fêtes… C’est sûr que nous avions toujours beaucoup de plaisir dans tous ces soirées, mais ouf, la gestion du temps, le sommeil et l’estomac prêt à exploser, ce n’était pas évident.

Je suis sûr que je ne suis pas le seul à avoir vécu cette situation! Quand tu as deux semaines de congé, mais que tu reviens au boulot autant fatigué qu’a ton début de vacances… Donc le fait d’avoir vécu ces deux semaines en étant célibataire en 2019 m’a quand même permis de voir plus mes amis et profiter des journées pour aller prendre l’air dehors et jouer dans la neige. N’ayant pas un cœur de pierre, c’est sûr qu’il me manquait le love, mais faut faire avec.

Là 2020 débarque, Nostradamus et le calendrier Maya ne l’avaient pas vu venir, celle-là! J’ai été quand même actif niveau recherche et dating en début d’année, mais ça s’est un peu – pas mal – compliqué au printemps. Mini break jusqu’en été où j’ai pu reprendre la chose, mais ce fût bref pis c’est reparti pour une autre session de dating stand by. En plus, j’avoue que j’ai eu une écœurantite aiguë des dating apps en milieu d’année, alors c’est pas mal tranquille depuis.

Aujourd’hui, je me sens un peu comme Kevin McCallister, je suis pas mal enligné pour rater l’avion, haha! Bon, est-ce que je vais déprimer tout seul chez moi…? Nope, je vais faire comme Kevin et m’organiser pour passer un bon temps de fêtes seul, en espérant ne pas tomber sur des voleurs au quotient intellectuel désastreux. C’est de sortir dehors faire des activités hivernales, prendre du temps pour moi et faire ce que je veux quand je veux qui font en sorte que je me sens à l’aise de passer ce temps des fêtes célibataire.

Je ne nie pas que ça aurait été un beau cadeau, une fille charmante avec qui partager ces moments, mais faut croire que je suis trop vieux pour recevoir du Père Noël… à moins que Rudolph se soit juste trompé de chemin.

Sur ce, je souhaite à tous les lecteurs un joyeux temps des fêtes, rempli de rires, de gaieté et d’amour!

 

 

H.

Source photo: Unsplash 

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire