ÉTATS D'ÂME TEXTES DE G.

Je déteste les débuts de relation

Les débuts… c’est tellement overrated. Tout le monde aime ça, tout le monde veut ça et même que plusieurs vont tromper leur partenaire ou mettre fin à une relation stable pour aller pourchasser les fameux papillons du début.

Mais moi, j’haïs ça. Je trouve ça bien trop insécurisant. Je vois pas ce qu’il y a de plaisant à ne pas savoir ce qui va se passer, à ne pas bien connaître l’intérêt de l’autre envers soi et à devoir jouer des games de séduction. Parce que la plupart disent ne pas aimer les games, mais tout le monde la joue quand même, cette fameuse game. On ne veut pas toujours être le premier à écrire à l’autre, on ne veut pas être toujours celui qui propose la prochaine date, on ne veut pas texter trop souvent. On garde une gêne pour ne pas aller trop vite. C’est épuisant, à la longue.

Moi, je veux texter l’autre en sachant qu’il est content que je lui parle de ma journée. Je veux lui dire que j’ai envie de le revoir, parce que c’est la vérité et que ce n’est pas censé être tabou. Je veux que lui aussi me donne toute l’attention qu’il a envie de me donner, sans se soucier de s’il en fait trop ou pas. Je ne veux pas qu’il y ait de zones grises.

Je ne vois pas ce qu’il y a d’excitant à se demander si l’autre va encore voir ailleurs puisqu’on n’a pas eu LA fameuse discussion sur l’exclusivité. Sans parler des applications de rencontres, qui font qu’on se sent toujours comme un numéro. Tant qu’on est dans l’incertitude, on est si remplaçable et peu important. Un swipe à droite et next… Pas étonnant qu’on n’ose pas être soi-même dans les débuts et qu’on joue la game. J’ai juste hâte de me sentir importante et unique pour quelqu’un, pas un numéro…

Surtout, je veux une relation vraie et que son statut soit déterminé. Tu es mon chum, je suis ta blonde, pis on le sait. Je sais que je dois passer par les débuts pour me rendre là. Mais on dirait que je n’en ai plus la force, car trop de débuts n’ont mené à rien et je suis épuisée. Je voudrais qu’on saute les étapes et que la vie m’amène une relation stable. Juste qu’on appuie sur fast forward…

Je voudrais déjà être la fille blasée et prise dans la routine avec son chum, qui se demande quoi faire pour raviver la flamme des «débuts». Suis-je la seule qui trouve que la flamme qui a survécu au temps et aux intempéries est plus belle que celle des débuts? La flamme qui construit et qui bâtit un avenir… La flamme qui compte d’innombrables souvenirs, bons, mais aussi moins bons… Cette flamme-là, elle vaut tout l’or du monde et beaucoup la prennent pour acquis. C’est elle que je veux.

Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas du genre à me mettre en couple avec un homme après une seule rencontre, ce n’est pas ce que je dis. Je dis simplement que les débuts, c’est overrated, c’est pas le fun et j’ai bien hâte d’avoir dépassé cette étape une fois pour toutes. Mais comme ils sont obligatoires, ces foutus débuts, au mieux, essayons de ne pas trop les faire durer longtemps, de ne pas jouer la game et de mettre cartes sur table. Ça sera déjà ça.

 

À lire aussi:
Tu mérites d’être aimée comme il faut
On se fréquente jusqu’à quand?
Le dating online: oui ou non?
Je ne suis pas faite pour être en couple

 

 

G.

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire