ÉTATS D'ÂME x

Je n’aime plus mon corps

Je n’aime plus mon corps.

Est-ce tabou de dire qu’on n’aime pas son corps en 2021? Parce que je mentirais si je disais que je l’aime lorsque je suis nue devant le miroir. Je mentirais de vous dire que je le mets en valeur tellement je l’aime.

La vérité est que, depuis la pandémie, j’ai pris du poids. Depuis plusieurs mois, je porte les mêmes vêtements noirs. Depuis plusieurs mois, je porte des vêtements amples.

Je ne fais plus de brassées de couleurs. La couleur ne m’attire plus. Je ne veux plus la porter. Cela serait égoïste de vouloir m’approprier une joie extérieure. J’ai toujours été honnête, toujours été transparente.

Donc je porte du noir. Je porte de l’espace pour démontrer le vide que j’ai en moi. Je ne sais pas pourquoi je garde tous ces vêtements colorés et ajustés. Pourquoi je me fais des «accroires» que je vais m’aimer dans ceux-ci.

Je les essayés dernièrement, c’est à cause d’eux que je ne m’aime plus. Je trouvais que mon nouveau corps ne leur faisait pas honneur. Honneur à tous ces beaux vêtements colorés. Ces beaux vêtements qui seraient tellement plus beaux sur ces belles femmes que je vois chaque jour derrière mon écran.

Parfois, l’envie me vient de me prendre en photo. Jamais de plein pied. J’encadre seulement le haut et bien sûr, j’utilise ces beaux filtres qui amincissent mon nouveau visage que je trouve trop rond.

Depuis la pandémie, je suis enfermée chez moi, je ne vois plus personne, donc je me suis créé ma propre fausse image de moi-même. C’est facile de se mentir, mais surtout, c’est facile de modifier ce que l’écran me projette.

J’ai déjà essayé de me prendre de la tête aux pieds. J’ai tout de suite regretté lorsque j’ai vu la photo sans modifications. La vraie image de moi-même. Je ne l’ai pas aimée.

J’ai tout de suite repensé à ma vie d’avant-pandémie. À mon ancien corps. Mon ancien corps me manque. Et pourtant, j’étais dure avec lui. Je ne l’ai jamais apprécié et pourtant, je fais tout pour le retrouver. Pourquoi faut-il toujours perdre quelque chose pour réaliser sa valeur?

Je m’aime lorsque je me regarde avant dans mes vêtements colorés. J’aime mes formes dans leurs tissus ajustés. Pourquoi je ne m’aimais pas encore une fois à ce moment-là? Pourquoi je ne suis pas capable de vivre dans le moment présent? Surtout, pourquoi je suis si dure avec moi-même?

La vraie question est : pourquoi je n’accepte pas mon nouveau corps? Mon nouveau corps que je cache. Mon nouveau corps que je n’ose pas regarder une fois nu.

Il ne me veut pas de mal, il me suit, me soutient. Me protège du froid, m’indique ses besoins. Me donne du plaisir. Me permet de bouger. Me maintient en santé. Me permet de te prendre dans mes bras. D’offrir la vie.

Pourtant, je ne l’aime pas. Je suis incapable de lui remettre tout l’amour qu’il mérite. Au lieu de focusser sur qui m’apporte, je pense juste à ce qu’il n’est pas.

Je m’en veux. Je m’en veux de ne pas l’aimer. J’aimerais lui parler comme on parle à un ami. Car jamais je ne traiterais un ami comme je traite mon corps. Je ferais tout pour un ami. Lui dirais à quel point il est beau. Qu’il est important. Que je l’aime.

Pourtant… Je devrais peut-être l’écouter. C’est vrai que je ne l’ai jamais fait. J’essaie de le taire et je lui impose des choses qu’il ne veut pas. J’essaie de l’étourdir pour ne pas l’entendre.

Il y a une mauvaise communication entre ma tête et lui. Ma tête veut contrôler et mon corps le suit. Il le suit car il ne veut pas se battre. Il subit. Il se défend peut-être, mais ma tête ne l’écoute pas. Il y a clairement une guerre à l’intérieur de moi. Je crois que je ne peux pas la combattre seule et que je dois aller chercher de l’aide. Ne pas rester seule avec ma tête.

Désolée mon corps.

 

 

Anonyme

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire