ÉTATS D'ÂME TEXTES DE G. x

Ma décision de fonder une famille seule

Je l’ai souvent dit et ce n’est donc peut-être pas une surprise, mais je ne pense pas que je sois faite pour être en couple, ou du moins, je ne pense pas que je veuille tant que ça l’être. C’est drôle à dire, car j’ai jadis, dans mon autre vie, été une grande romantique. Je croyais que mon premier amour et moi serions l’exception à la règle et resterions ensemble jusqu’au dernier souffle, comme dans The Notebook.

Mais plus je vieillis, plus mes croyances et mes priorités changent. J’ai vécu quelques déceptions amoureuses récemment et ça m’a amenée à réaliser (je le savais déjà, mais disons, à renforcer) que j’étais tellement bien seule. Et je le vois encore plus durant la pandémie. Contrairement à la plupart des personnes seules que je connais, ça ne me dérange pas tant que ça de faire mes affaires de mon bord en confinement. Même que j’aime ça! C’est le travail d’une vie d’avoir réussi à être réellement bien avec moi-même et de n’avoir besoin de personne. Ni envie…

Bref, je me suis alors demandé pourquoi je datais et la réponse était simple: je veux du plus profond de tout mon être et depuis toujours, fonder une famille. C’est tout, je n’ai pas besoin d’un chum. Pour moi, avoir des enfants passe avant avoir un copain. Et honnêtement, après les échecs et le dating d’aujourd’hui qui me décourage (c’est un autre sujet abordé déjà abondamment sur le blogue), je n’ai trouvé personne à la hauteur de faire des enfants avec moi. .

J’ai donc pris la décision de fonder une famille seule. Eh oui, vous avez bien lu. Adoption DPJ ou insémination, je n’ai pas encore 100% arrêté mon choix, mais j’ai bien l’intention de vous tenir au courant du processus. En passant, ce n’est pas un coup de tête, j’ai toujours dit que je le ferais si je ne trouvais pas chaussure à mon pied et je suis rendue là dans ma vie. Je pense que c’est propre à chacun, mais pour ma part, bien que je ne minimise pas du tout la charge mentale et le «travail» qu’impliquent avoir des enfants, bien humblement, je pense ne pas avoir besoin de quelqu’un et je crois pouvoir y arriver seule. Pourquoi attendre davantage quand je suis rendue là depuis déjà quelques années et que je sais que je serais une excellente solo mom..?

Bien sûr, ceci étant dit, la vie réserve des surprises et je ne dis pas que je suis fermée à l’amour. J’ai juste décidé d’arrêter de chercher le père de mes enfants. Mes parents se sont séparés et ont rencontré leur âme sœur plus tard, alors qu’ils avaient déjà des enfants. Alors, pourquoi pas? Apparemment que ça arrive quand on ne cherche pas… ;)

 

À lire: Je ne suis pas faite pour être en couple

 

 

G.

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire