ÉTATS D'ÂME x

La violence faite aux femmes

10 femmes. 10 vies volées. 10 meurtriers lâches, 10 gestes inexcusables.

Et tellement d’hypocrisie, que ça me crève le cœur.

Laissez-moi vous parler de violence. De ce qui m’a été fait, et des yeux qui ont tout vu et se sont fermés pour ne pas avoir à vivre avec les conséquences. De mes «amis» qui ont excusé les gestes de mon agresseur. De ces mêmes amis, qui pleuraient récemment la mort d’une de ces victimes, et qui clamaient haut et fort sur leurs réseaux sociaux qu’il faut DIRE QUELQUE CHOSE. Qu’il faut dénoncer la violence.

Mais quelle bullsh*t. Quelle hypocrisie. J’ai voulu crier, pleurer, vomir.

Qu’avez-vous fait, mes «amis» quand vous voyiez mon ex me crier après et me traiter de tous les noms sans raison? Rien. Qu’avez-vous fait, quand vous m’avez vu avec mon bel œil au beurre noir? Ma poque sur le front? Rien. Qu’avez-vous fait quand vous avez su qu’il avait piraté mon téléphone et qu’il suivait mes moindres mouvements? Quand il a menacé de tuer mon chien? Quand il me trompait à tour de bras, mais m’accusait MOI sans raison de le faire?

Les moyens que j’ai dû prendre pour qu’il veuille me laisser partir… pour qu’il ne veuille plus de moi… parce que c’était plus facile que de vivre tous les jours avec la peur qu’il retentisse un soir, saoul et drogué à ne plus arriver à parler, comme je l’ai vu tellement de fois, et que cette fois-ci je ne m’en sorte pas. Et je reste avec cette boule de colère dans la gorge.

Cette boule de rage à l’intérieur de moi qui est née après avoir réussi à me sortir de cette relation toxique et violente, elle ne s’en va pas. Elle se calme parfois, mais elle ne s’en va pas. La peur irrationnelle que mon amoureux merveilleux va peut-être me fendre le crâne est une pensée pour laquelle je m’en veux immensément, mais comment faire autrement?

Plusieurs années après et des milliers de dollars en thérapie, je recommence à vivre normalement. Je recommence à penser que «not all men».  Mais pas grâce à vous, mes «amis». Car selon vous, il était tellement amoureux, c’était normal. Il avait eu une relation difficile avec une ex, c’était normal. Il était très stressé, c’était normal… D’ailleurs, ça doit encore être normal pour vous, car il est toujours votre ami.

C’est beau, un post sur les réseaux sociaux, mais ça reste un beau post hypocrite et vide de toute action.

J’espère que vous vivrez pour le reste de vos jours avec la culpabilité de n’avoir rien dit, car vos belles paroles vides ne vont malheureusement pas aider votre prochaine «amie» qui tombera victime aux mains d’un homme violent.

Et à tous les amis d’hommes violents, qui se ferment les yeux parce que c’est plus facile, do better.

 

 

Anonyme

Source photo: Unsplash

 

 

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire