Avoir peur de parler de sexe…

Tu te dis qu’il aurait dû savoir comment, qu’une fille c’est pas sorcier, qu’on marche toutes de la même manière ou presque.

Que t’es quand même ben pas pour lui fournir un livre d’instructions pour qu’il comprenne comment te faire jouir. Que t’es pas pour le guider pas à pas dans le feu de l’action.

Jusqu’à temps que t’en parles avec une de tes amies qui te remet un peu à ta place. Qui te dit que dans le fond, c’est toi qui est responsable de ton plaisir sexuel, pas l’autre. T’en reviens pas.

En même temps, y’a une partie de toi qui sait qu’elle a raison. Mais t’oses pas lui dire. T’oses surtout pas lui dire que tu sais pas comment parler de sexe avec un gars. Que ça te met mal. Que t’assumes pas encore assez ton plaisir pour en parler à voix haute. Pourquoi?

Le plaisir sexuel, c’est primaire comme besoin. Tous les humains le ressentent. On est tous conscients qu’on fait l’amour, qu’on baise, mais on se sent mal d’en parler.

En parler, ça veut aussi dire se connaître. Pis dans le fond, tu te connais-tu à ce niveau la? “Comment veux-tu que j’apprenne à me connaître? J’aime ce que je faisais avec mon ex pis c’est ça”.

OK, c’est ben beau ce que tu faisais avec ton ex. Mais toi, t’aimes quoi? Qu’est-ce qui t’excite vraiment? Les mots doux? Les mots moins doux? La main placée de même ou de même?

La meilleure façon de le savoir, c’est de l’essayer. Seule. À deux. La meilleure façon, c’est de lui dire au fur et à mesure ce que t’aimes moins, ce que t’aimes vraiment.

Parce qu’il ne faut surtout pas que t’oublies que : c’est toi qui est responsable de ton plaisir.

K.

Publicités