Lettre à la perfection…

Par où commencer? Depuis des années, je te cherche. Je cours après toi sans relâche. Tu es mon idéale, celle que j’aimerais être à tout pris. Avec toi, je pourrais être celle que tout le monde envie, celle que tout le monde admire, celle que tout le monde aime. Je serais la femme parfaite dont tout le monde rêve. Je serais capable de tout faire, de tout être à la fois.

J’ai parfois l’impression que tu n’es pas bien loin. Surtout quand j’entends tout le monde me dire : « tu es parfaite ». Je sens que j’y arrive presque, mais ce n’est pas encore ça. Il faudrait que je travaille plus, que je continue d’écarter ce qui me fait du bien et que j’arrête de m’écouter encore davantage pour t’atteindre une bonne fois pour toutes.

En 2016, j’ai encore essayé, et j’ai échoué. En voulant être parfaite, je me suis blessée. J’ai oublié mes désirs, mes valeurs et mes sentiments, au détriment d’être toi. En 2017, je suis désolée de t’apprendre que je te tourne le dos. Depuis des années, je marche vers toi sur ce long chemin périlleux qui m’a enlevé un bout de moi-même à chaque pas. Chaque fois que je crois être toi, je me retrouve dans un cul-de-sac. Et c’est là que je réalise que tu n’es pas atteignable. En fait, tu n’existes pas. Tu n’es pas réelle. Tu es le simple fruit de mes pensées. C’est dur désillusionner d’un concept qu’on s’est éperdu à incarner toute sa vie. Mais c’est un poids de moins sur les épaules.

Aujourd’hui, je te dis au revoir. Je m’incline devant ma personne, devant qui je suis. Je me donne le droit d’être moi. Je me donne le droit d’être vraie. Je rebrousse chemin pour retrouver toutes ces petites parcelles de moi-même abandonnées sur la route. Un long parcours hasardeux qui cette fois-ci me mènera quelque part. Qui me mènera à moi. Ce sera lourd. Ce sera gorgé d’émotions. Mais j’ai confiance que ça m’apportera beaucoup plus que toi.

Je ne suis pas parfaite et ne le serai jamais. Je suis désolée, je t’abandonne. Je ne veux plus être à ta merci. Parce que ce que je suis est beaucoup plus riche, beaucoup plus complexe, beaucoup plus intéressant et vivant. Mes défauts et mes qualités font qui je suis. Une personne à part entière qui a envie de prendre part à la vie, de ne faire qu’un avec elle. En 2017, je me choisis, pour le meilleur et pour le pire; mais assurément pour le mieux.

 Namasté

P.

Publicités