Ton corps et toi


ÉTATS D'ÂME, DÉVELOPPEMENT, MODE&BEAUTÉ, Personnel, STYLE DE VIE, TEXTES DE S., Trucs et astuces, x / vendredi, novembre 17th, 2017

« J’aime pas mes fesses! »

« Mes seins sont pas assez gros! »

« Mes lèvres, pas assez pulpeuses… »

Chacune d’entre nous s’est déjà plaint concernant l’apparence de son corps. Nous le faisons toutes. C’est comme ça. Et je suis certaine que lorsque tu as lu ces lignes, tu as eu en tête LA partie de ton corps qui te dérange un peu. Je te comprends, moi aussi je l’ai vue. Ah cette fameuse partie, celle que nous aimerions toutes échanger! Si certaines régions nous semblent plus avantageuses, d’autres nous agacent. Ça aussi, c’est comme ça. Alors, à défaut de te demander ce que tu n’aimes pas sur le tien, je te propose de faire l’inverse : qu’est-ce que t’aimes, toi, sur ton corps? Qu’est-ce qui le rend charmant et unique? Et tiens, concentre-toi plutôt à voir cette image-là dans ta tête.

L’exercice qui m’a été proposé de faire il y a quelques semaines n’a vraiment pas été évident pour moi. Je t’avouerai que j’ai même été troublée. Avec du recul par contre, je suis fière de l’avoir fait! Je t’explique avant comment ça a commencé. J’ai décidé dernièrement d’apporter quelques changements à mon alimentation. Ça, c’était au mois de septembre dernier. Je pense très honnêtement que j’ai toujours bien mangé, mais là, j’adooooooore vraiment être dans ma cuisine et ça, parce que je suis beaucoup plus organisée. C’est-à-dire que j’ai toujours une idée de ce que je peux manger, je prépare des trucs d’avance, et je fais des choix bons pour ma santé. J’essaie de garder au frigo des aliments frais que j’ai moi-même préparés : des légumes ou des morceaux de fromage, par exemple. C’est vraiment bien d’avoir des trucs sous la main; comme ça, quand l’envie te prend, tu sais que tu fais le bon choix. Je mise aussi sur la variété, et j’essaie de trader mes glucides pour plus de légumes (l’automne est là, avec aussi toutes ses nouvelles variétés!). Et puis, quand j’ai moins le temps, j’ai toujours avec moi des barres protéinées, des noix ou un shake. Et tu vois, depuis, juste avec ça, je me sens mieux, telleeeeeeeementttt mieux dans mon corps.

Ce qui a complètement changé, par contre, ce sont mes fréquentations au gym. Y’a quelques mois, je n’y allais pas. Et aujourd’hui, j’essaie d’y aller deux fois par semaine, en plus de faire un entraînement style bootcamp les mercredis soirs avec mon chum. Et c’est là que ça m’a troublée. La semaine passée, il m’a proposé de prendre des photos avant/après. Je t’avoue que je n’étais pas tellement certaine de l’idée, mais il m’a expliqué qu’au lieu de me comparer aux autres filles, celles que je vois sur les réseaux sociaux, celles pour qui parfois on a choisi le meilleur angle, ou celles sur qui on a fait des retouches photos, je devais plutôt me comparer à MOI. Ça a été là, mon vrai déclic. Non, je suis d’accord, je n’ai pas de poids à perdre, mais tout comme toi, certaines parties de mon corps me semblent moins jolies. Et déjà, depuis quelques semaines, j’apprends à mieux apprécier mon corps et à l’aimer davantage. Après tout, je suis celle qui va l’habiter pour au moins les 50 prochaines années. Je veux pouvoir continuer d’en prendre soin et je souhaite l’aimer comme il se doit!

Voilà le pari que je te propose : apprendre à apprécier ton corps, le tien, celui qui t’appartient et celui qui ne demande qu’à être aimé. Imagine que tu puisses l’aimer juste un peu plus, l’accepter juste un peu plus? Et si, au final, la compétition ne devait se faire qu’envers toi-même. Toi, dans ta prochaine meilleure version de toi. Es-tu prête à te faire cet engagement, à ne le faire que pour toi… que pour ton pourquoi à toi? Je te mets au défi. Je t’envoie d’avance un peu de courage, tu en auras besoin… mais tu verras que quand on s’y met pour la peine, ça en vaut vraiment la joie!

 

 

S.

sophie

Source photo : Unsplash

Publicités

2 réponses à « Ton corps et toi »

  1. Bien dit ! Surtout sur la partie de se comparer aux autres, c’est tellement facile avec les réseaux sociaux, on oublie souvent que nos « modèles » instagram prennent des photos avec des angles flatteur, sous une lumière avantageuse, etc.

    Superbe texte, merci !

Laisser un commentaire