Le mouvement « No-Poo » – ou le jour où j’ai arrêté de me laver les cheveux avec du shampooing


MODE&BEAUTÉ, STYLE DE VIE, TEXTES DE V., Trucs et astuces, x / mardi, mars 13th, 2018

Avant de commencer cet article, sachez que je ne le fais pas du tout dans l’intention de partir un débat. Je veux seulement vous informer des raisons pour lesquelles j’ai décidé d’adopter ce mode de vie, et pourquoi je crois que c’est la meilleure solution pour mes cheveux à moi.

Je ne sais pas pour vous, mais j’étais donc bien tannée de dépenser des fortunes en produits soi-disant miracles! Plus de volume, plus d’épaisseur, moins cassants, etc. Pourtant, peu importe le montant d’argent, l’attention et le temps que j’y mettais, mes cheveux étaient toujours plats, ternes et sans volume. On me disait de ne plus laver mes cheveux à tous les jours, car ça créait un cycle interminable de lavage. Je le voulais, mais avoir les cheveux un tant soit peu gras en société de nos jours, c’est mal vu.

Jusqu’au jour où mon portefeuille et moi, on n’était PU CAPABLES. Tant pis si j’avais les cheveux un peu gras, ça sert à ça des couettes! Donc, avec le temps, j’ai réussi à habituer mes cheveux à être lavés une fois aux 3 jours. Wowww! J’ai effectivement remarqué qu’ils étaient déjà plus beaux qu’auparavant.

Et là, un beau midi, je parle avec ma collègue de travail qui me parle d’un mouvement appelé le « No-Poo » qui consiste à ne plus se laver les cheveux avec du shampooing. Ça a piqué ma curiosité, je me suis donc informée peu à peu. Et je trouvais donc ça intéressant! Premièrement, il faut savoir que le terme « No-Poo » provient de « No Shampoo » et puisqu’il y a beaucoup de produits chimiques dans les shampooings industriels, ils ont renommé ça « Poo ». Tout simplement!

Il y a deux catégories dans ce mouvement : Le « Low-Poo » et le « No-Poo ». Le premier consiste entre autres à continuer à se laver les cheveux avec des shampooings, mais des shampooings biologiques et sans produits chimiques. C’est en général un excellent point de départ pour ceux qui veulent en venir au « No-Poo ». Ce dernier consiste à se laver les cheveux simplement avec des ingrédients naturels, non transformés.

Ceux qui me connaissent savent que quand j’ai une idée dans la tête, je l’ai pas dans le c**, comme on dit. Pis comme je suis un peu too much dans la vie, j’ai décidé de m’attaquer directement au « No-Poo », sans passer par le « Low-Poo ». Donc, voici mon honnête expérience!

La journée où tu te décides à commencer cela, c’est l’enfer. Je ne vous cacherai pas qu’espacer les lavages, c’est le pire des pires bouts. Évidemment, tes cheveux font la rébellion. Ils sont gras comme ça n’a pas d’allure. Et c’est de la torture quand tu te dis que tu ne peux même pas les laver. En fait, tu peux, mais tu n’as jamais l’impression que tes cheveux sont aussi beaux que quand tu utilisais du shampooing. En fait, c’est comme si tes cheveux étaient en désintox.

Dans les shampooings industriels, il y a beaucoup de produits chimiques qui sont là pour diverses raisons. Ces dernières années, on entend particulièrement parler du parabène et des sulfates. Ces produits sont en fait soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens qui empêchent la sécrétion de certaines hormones et donc, perturbent le cycle naturel des cheveux si on veut. Donc, quand tu commences à les désintoxiquer de ces produits-là et que ton «vrai» cheveu apparaît… Attache ta tuque. Toutefois, c’est la première étape difficile qui te mène à la 2ème : apprendre à connaître tes cheveux. Ça peut sembler drôle comme ça, mais c’est littéralement une adaptation, des essais-erreurs.

J’entendais souvent parler de shampooings faits à base de farine de pois chiches, des shampooings faits à base d’œufs, du lavage à l’eau seulement, au Rhassoul, etc. C’est à s’y perdre. J’ai donc essayé tous les shampooings précédemment nommés. Quand tu te lances là-dedans, je te jure que la première fois que tu te mets des œufs sur la tête, tu te sens… bizarre! Pis tu remets ton choix en question (ainsi que ton équilibre mental)!

Bref, au début, tu ne trouves jamais satisfaction. LE truc le plus frustrant : ça ne mousse pas! Je me suis donc bien ennuyée de la satisfaction de l’impression de propreté que la mousse du shampooing me donnait! Au début, tes cheveux quand tu les laves se mêlent, sont secs, sont rebelles. Au séchage, parfois un peu gras encore, parfois ternes et mêlés. Toutefois, on remarque une amélioration avec le temps, dépendamment du mélange qu’on utilise. On apprend à connaître comment nos cheveux réagissent à tel ou tel truc. On devient habile et on adapte les quantités, on diversifie les mélanges.

Après un bon 3 mois d’adaptation, on commence enfin à trouver notre routine. C’est rendu presqu’un plaisir d’essayer des nouveaux mélanges et de faire des masques à nos cheveux. Au fil du temps, on réalise que prendre le temps de prendre soin de nos cheveux en les écoutant, c’est ça le secret!

Voilà, ça fait donc maintenant un an que je n’utilise plus de shampooing. Je me lave les cheveux avec du Rhassoul une fois par semaine et demi, le reste du temps avec seulement de l’eau et du vinaigre de cidre de pomme.

Je n’ai jamais eu de commentaires comme quoi mes cheveux sentaient mauvais. Par contre, j’ai eu beaucoup de commentaires comme  quoi mes cheveux étaient plus beaux! Ça ne m’empêche pas de voyager non plus, on s’adapte, tout simplement. C’est un mode de vie, un peu comme ceux qui choisissent de devenir vegan. Personnellement, je trouve que mes cheveux sont plus volumineux, plus souples et plus brillants depuis que j’ai cessé l’utilisation des shampooings et que mes cheveux se sont adaptés.

Si vous avez des questions, ça me ferait tellement plaisir d’y répondre! J’aurais tellement d’autres choses à vous dire, mais mon article se transformerait en livre!

En gros, ça prend trois choses pour en arriver à ne se laver les cheveux quasiment qu’à l’eau :

  • De la patience
  • De la patience
  • De la patience
  • … Et un peu de persévérance et de volonté! 😊

 

 

 

V.

25497339_1771157166242137_1994963629_n

Source photo : Unsplash

 

Publicités

Une réponse à « Le mouvement « No-Poo » – ou le jour où j’ai arrêté de me laver les cheveux avec du shampooing »

  1. Lorsque j’étais jeune, nos parents nous permettait un seul shampoing par semaine. C’était la norme ! Les shampoing n’existaient qu’en quelques marques. Mes cheveux étaient alors très épais .
    Bravo pour ton courrage ! De nos jours il est si facile de se faire juger (Même si tu pue pas d’la crinière ).

    Tantine Line 👧

Laisser un commentaire